Par Julia le lundi 2 septembre 2019

Entreprendre à l’étranger

Beaucoup de créateurs d’entreprise ne se contentent plus d’envisager uniquement le sol français pour leurs activités. Au contraire, nombreux sont ceux qui veulent aussi voler vers d’autres horizons, que ce soit dans des pays européens ou bien plus loin encore. Si tel est votre souhait, sachez que c’est tout à fait possible, mais vous allez devoir bien vous préparer. Dans cette optique, voici quelques petits conseils qui pourront vous aider, et faire en sorte que les choses se déroulent au mieux.

OÙ ALLER ?

Avant de partir à l’aventure, renseignez-vous sur les destinations idéales pour réaliser votre projet, et ne basez pas uniquement votre choix sur l’amour que vous portez à un pays ou sur le rêve de vous y établir. Il y a plein d’autres questions à prendre en compte, et qui peuvent avoir un impact non-négligeable sur ce que vous y ferez. Certains sont plus accueillants que d’autres pour les entrepreneurs, et offrent parfois de meilleures conditions qu’en France. C’est le cas notamment de l’Espagne et de la Nouvelle-Zélande qui aident énormément au financement des projets. À titre d’information, d’après une étude, voici les 8 pays les plus intéressants pour créer votre entreprise :

  • Singapour

  • Nouvelle-Zélande

  • Hong-Kong

  • Danemark

  • Corée du Sud

  • Norvège

  • Etats-Unis

  • Royaume-Uni

Pour prendre votre décision, vous devez considérer plusieurs facteurs : juridique, fiscal, marché, habitudes de la population, emploi, réglementation, etc. L’essentiel est de toujours garder en tête que si les différences culturelles et sociales sont une grande richesse, elles peuvent aussi être un vrai frein à l’essor d’une entreprise. Le pays concerné doit donc être non seulement attractif, mais aussi en pleine croissance, assez en tout cas pour que vous puissiez y construire une clientèle sur place. Et pour un succès plus assuré, n’hésitez pas à vous y rendre à plusieurs reprises en amont, vous pourrez ainsi vous habituer à ses institutions, usages et coutumes, qui ne sont pas nécessairement dans vos cordes dès l’origine du projet.

COMMENT FINANCER ?

Étudier le marché sera primordial avant de vous installer, tout comme vous le feriez pour une création d’entreprise en France, car son financement va grandement en dépendre, sachant que ce dernier sera plus compliqué à obtenir que si vous étiez resté dans l’hexagone. Pour commencer, vous devez avoir un bon capital avant de partir, car obtenir un prêt pour une entreprise qui s’installe à l’étranger n’est pas de tout repos. Les aides financières que vous pourrez avoir sont presque inexistantes, et seuls des conseils ou de l’accompagnement pourront vous être proposés par des structures comme UBIFRANCE ou DREE. Il vous reste toutefois certaines options pour des cas bien précis, comme pour l’assurance de vos risques financiers, grâce notamment à la Compagnie Française d’Assurance pour le Commerce Extérieur (COFACE), et également pour de rares accords d’aides financières, à condition de s’implanter dans l’Union européenne, avec les Fonds structurels européens (FSE).

Évidemment, le choix parfait n’existe pas. Il dépend surtout de qui vous êtes et de l’entreprise que vous souhaitez créer. Même s’il y a certains pièges à éviter, vous devez aussi suivre ce que votre instinct vous dicte, sinon vous risquez de bien vite vous perdre dans ces contrées lointaines.

Par Julia le lundi 2 septembre 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs