Par Julia le lundi 19 août 2019

La vie en entreprise : comment s’y prendre

La vie en entreprise consiste à faire coexister en bonne intelligence des personnes aux compétences, convictions et aspirations qui peuvent être différentes. Cela peut engendrer des conflits et des incompréhensions qui peuvent nuire à la qualité du travail et à la productivité. Voici quelques règles fondamentales pour une vie d’entreprise réussie. 

Les choses que l’on peut faire et ne pas faire en entreprise

En entreprise, une tenue vestimentaire peut être exigée seulement dans les cas indispensables à la sécurité du salarié. De la même façon, on peut dire non à son employeur dans ces cas précis : 

  1. Si ce dernier demande à ses employés de transgresser la loi. 
  2. S’ils sont l’objet d’avances d’ordre sexuel. 
  3. Si l’employeur exige que le salarié annule ses vacances à part circonstances exceptionnelles. 
  4. S’il demande au salarié d’effectuer des heures supplémentaires hors du cadre légal. 
  5. Côté liberté d’expression, s’il est autorisé de parler politique au bureau, encore faut-il ne pas dépasser certaines bornes. Ainsi, si le salarié profère des injures et menaces réitérées et caractérisées cela peut l’amener au licenciement. Il ne doit pas non plus empêcher ses collègues de travailler sereinement et ne doit pas perturber le bon fonctionnement de l’entreprise. 
  6. Autre pomme de discorde ? Le temps passé par les salariés sur les réseaux sociaux sur le temps de travail. Ainsi des connexions trop nombreuses et/ou trop longues, des propos injurieux tenus sur les réseaux sociaux ou un contenu diffusé par un salarié qui peut causer du tort à l’entreprise sont autant de motifs de licenciement. 

La modification du contrat de travail : un sujet qui fâche

Les modifications du contrat de travail décidées par l’employeur peuvent être source de conflits. L’accord du salarié est requis dans les cas où la modification touche un élément essentiel dudit contrat, c’est-à-dire le lieu d’exercice du travail (à part clause de mobilité inscrite dans le contrat). Ou encore un changement d’horaires, la durée du travail ou la rémunération. Par contre, l’employeur peut décider seul si les éléments qu’il souhaite modifier ne sont pas essentiels. Dans ce cas précis, si le salarié refuse il risque d’être licencié pour faute grave. 

Comment rendre plus agréable la vie en entreprise ? 

Venues souvent du monde anglo-saxon, de nouvelles pratiques émergent dans la sphère professionnelle française, depuis quelques années. Ainsi en est-il des happiness manager - ou manager du bonheur - qui se préoccupent du bien-être au travail des salariés de la société et cherchent à leur apporter davantage de confort. Comme le fait de disposer d’une salle de repos pour la sieste, d’accéder à des activités sportives entre midi et deux et même à des séances de yoga ou de massages. 

Les séminaires d’entreprise et autres activités de team building constituent également des moments prisés pour instaurer une émulation collective et une vraie ambiance de groupe. 

Enfin, le lean management s’introduit de plus en plus dans les structures et fait évoluer le management à l’ancienne. Cette technique en provenance du Japon vise à améliorer la productivité tout en portant une attention particulière au bien-être des employés. Le lean management permet d’impliquer davantage les salariés de la structure et de les motiver. 

À voir également

Par Julia le lundi 19 août 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs