Accueil / Le guide du freelance / Quel statut choisir en lançant son activité comme consultant freelance ?

guide-freelance

Quel statut choisir en lançant son activité comme consultant freelance ?

★ ★ ★ ★ ★ (27)
Julia Boissy 02/08/2022 Temps de lecture : 6 min

En France, vous avez la possibilité de travailler, seul, en nom propre grâce au statut d’entreprise individuelle ou d’autoentreprise (microentreprise), pour le compte d’une société en choisissant l’EURL/SASU.

statut freelance

Quel statut choisir en lançant son activité comme consultant freelance ?


En vous lançant dans une activité de consultant en freelance, vous aurez la possibilité de choisir et de déclarer votre statut juridique.
En France, vous avez la possibilité de travailler, seul, en nom propre grâce au statut d’entreprise individuelle ou d’autoentreprise (microentreprise), pour le compte d’une société en choisissant l’EURL/SASU. 
Toutefois, choisir son statut juridique n’est pas évident puisque chaque option peut avoir des avantages et des inconvénients que nous allons détailler.
Si vous êtes ou que vous souhaitez devenir consultant freelance, et que vous travaillez seul, voici les statuts juridiques envisageables pour vous.


 

La microentreprise


La microentreprise, ou autoentreprise, est un régime ultra simplifié qui permet de démarrer rapidement son activité.
Ce statut a été mis en place pour booster l’entrepreneuriat en France, en libérant l’indépendant de contraintes lourdes et administratives.
Les formalités de création d’entreprise sont gratuites et réalisables très simplement : aucun statut à déterminer, ni de capital social. La création s’effectue en ligne. La gestion de l’entreprise est facilitée à son maximum.
En effet, la micro entreprise est une entreprise individuelle qui relève du régime fiscal de la microentreprise et du régime micro-social concernant le paiement des cotisations et contributions sociales. 
 

Voyons les avantages de la microentreprise


Outre les formalités de création simplifiées, avec la microentreprise, il est possible de cumuler ses revenus (salaire, allocation chômage, retraite). Par exemple, il est tout à fait envisageable d’avoir un emploi salarié ainsi que des revenus issus de sa microentreprise.
Au niveau de l’imposition, vous aurez le choix entre l’imposition classique (choix par défaut) ou le prélèvement libératoire. De plus, en respectant les plafonds de chiffre d’affaires demandés correspondant à votre activité, vous ne serez pas redevable de la TVA.


Celui allège la comptabilité et le recours à un expert-comptable n’est pas obligatoire.
 

Toutefois, certains inconvénients accompagnent la microentreprise


Le chiffre d’affaires annuel à ne pas dépasser est de 72 600 € pour les prestations de services.
Votre patrimoine et celui de la microentreprise sont confondus.
L’abattement forfaitaire des impôts ne prend pas en compte toutes les dépenses liées à la microentreprise.
 

L’entreprise individuelle


Hybride entre la microentreprise et la société, l’entreprise individuelle présente, elle aussi, de nombreux avantages et quelques contraintes. Pour la création et la gestion, les procédures ont été facilitées au maximum comme dans le cadre de la microentreprise.

 

En termes d’avantages


Le principal est l’absence de plafond de chiffre d'affaires. Vous pourrez développer votre activité comme vous l’entendez, sans limitation.
Vous aurez également une vraie comptabilité qui vous permettra de trouver facilement des financements externes pour votre activité ou à titre personnel. De plus, au niveau comptable, les démarches sont ultra simplifiées. Vous n’êtes pas dans l'obligation de faire valoir vos comptes annuels auprès des services du greffe.
L’entreprise individuelle est redevable de l'impôt sur le revenu et fonctionne selon trois régimes possibles : le régime réel normal, le régime réel simplifié et le régime de la microentreprise.
Enfin, vous pouvez récupérer la TVA sur vos dépenses et soustraire l’ensemble de vos charges sur votre chiffre d’affaires.

 

Quelques inconvénients


Le patrimoine de l’entreprise et de l’entrepreneur ne font qu’un. De plus, les charges sociales sont importantes puisqu’elles se calculent sur le résultat net et non le bénéfice (comme en EURL).
En cas de cessation, vous ne pourrez vendre votre entreprise à un tiers.

 

La société unipersonnelle (SASU/EURL)


Vous pouvez opter pour la création d’une société unipersonnelle, même en étant seul.
Il existe deux formes juridiques : l’EURL et la SASU.

 

Les avantages sont intéressants


Puisqu’en effet, patrimoine sociétal et personnel sont distincts et la responsabilité limitée aux montants apportés par l’associé unique.
La société unipersonnelle permet L’EURL permet également d’opter pour une imposition à l’impôt sur les sociétés dans le but d’une optimisation fiscale ou de rester avec une imposition sur le revenu.
La comptabilité de l'EURL est soumise à des règles strictes, or les structures, qui ne dépassent pas deux des trois seuils ci-dessous, peuvent présenter une comptabilité simplifiée :

  • un bilan total inférieur ou égal à 4 000 000 €
     
  • un chiffre d’affaires inférieur ou égal à 8 000 000 €
     
  • un nombre de salariés inférieur ou égal à 50 
     

Quelques inconvénients sont liés au statut de la société unipersonnelle


Bien que vous puissiez créer votre société unipersonnelle avec un capital social minimal (1 €), il voudra vous acquitter des coûts supplémentaires. 
Ces frais concernent la rédaction des statuts, d’immatriculation de la société auprès du Centre de Formalités des Entreprises et enfin les frais de publication dans un journal d’annonces légales.
La société unipersonnelle est encadrée par la loi. Cela vous oblige à nommer un gérant, à tenir des assemblées générales (oui ! Avec vous-même) ainsi la tenue d’une comptabilité validée par un expert-comptable.
Le régime social du gérant associé peut, par ailleurs, être un inconvénient puisqu’il est affilié au régime des travailleurs non-salariés. Ce régime n’est pas toujours très adapté, en termes de retraite notamment.

Cliquez-ici en savoir plus pour créer son statut freelance 


avatar

Julia Boissy


Découvrez notre solution d’accompagnement pour entrepreneurs

plane-down-to-top plane-right-to-left

Découvrez notre solution d’accompagnement pour entrepreneurs

Demande de rappel