Par Julia le vendredi 14 juin 2019

Cinq conseils pour une entreprise qui marche

Une entreprise qui marche est une entreprise qui prospère et réalise des bénéfices en exploitant son activité principale (services ou produits).

L'entreprise qui marche est sans cesse en mouvement et de fait, elle doit continuellement se poser des questions sur son avenir :

  • Faut-il chercher à augmenter ses axes de développement afin de ne pas stagner ?

  • Comment faire pour accentuer cette réussite tout en évitant une croissance mal maîtrisée ?

Conseil 1 – Renforcer les bases du succès : une direction et des équipes efficientes

Les bases de la réussite et du succès d'une entreprise reposent en partie sur l'investissement humain et sur les relations entre le dirigeant et ses collaborateurs. L'idée de "management participatif" met au premier plan les interactions entre salariés et chef d'entreprise, amenant un équilibre entre obligations et intérêts, directives et confiance, rendement et sérénité et induisant travail, optimisme et résultats.

La gestion transverse des personnels salariés permet au gérant ou aux co-gérants de déléguer et de répartir les responsabilités en fonction de l'investissement et de l'expérience de chacun. Ce plan d'action, mis en place sur la confiance, valorise les compétences des salariés pour une meilleure rentabilité et une plus grande performance.

Conseil 2 – Exploiter un concept innovant = Rédiger un business plan qui "tient la route"

Être porteur d'un projet innovant est une des clés du succès d'une entreprise, dans la mesure où l'exploitation de l'activité professionnelle et commerciale ne relève pas de l'improvisation. C'est là qu'intervient le business plan, document d'analyse précise et détaillée qui répond aux objectifs de l'entrepreneur en abordant tous les points incontournables :

  • le projet de l'entrepreneur : marché visé et stratégie de lancement de projet,

  • l'entrepreneur et l'ossature des équipes de salariés : investissement dans le développement de l'activité,

  • le cadre juridique de l'entreprise : fiscalité, obligations légales, pouvoirs du dirigeant, etc.

  • les finances (financement personnel, emprunt bancaire, etc.) : tableaux d'investissements financiers, calculs (taux de rentabilité) et bilans prévisionnels exprimés en euros.

Conseil 3 – Trouver un marché porteur = Réaliser une étude de marché

L'étude de marché analyse l'offre, la demande et l'environnement cible de l'entrepreneur. Elle vient étayer la première partie du Business Plan et fournir à l'entrepreneur :

  • des réponses précises sur les clients,

  • des précisions sur le secteur de chalandise et son éventuelle règlementation spécifique, et aussi,

  • une analyse de la concurrence, point essentiel à ne pas négliger.

Conseil 4 – Faire intervenir des professionnels métiers

Ce conseil s'applique à toutes les entreprises qui marchent, quels que soient leur taille et leurs résultats commerciaux et financiers. La petite entreprise individuelle et les PME pourront faire appel à des professionnels de façon très ponctuelle, sans créer un emploi spécifique pour chaque expert alors que l'expert-comptable, le juriste, le gestionnaire ou tout autre responsable métier pourra être salarié à temps complet d'une entreprise de grande envergure.

Conseil 5 – Être présent sur les réseaux sociaux

Être présent sur les réseaux sociaux ! Ce n'est pas un conseil, c'est un concept. La création d'une entreprise, son développement et donc, l'accompagnement d'une entreprise qui marche "passent" obligatoirement par la présence de cette dernière sur les réseaux sociaux et par le maillage humain qui forme ce réseau.

L'entreprise qui marche se sert d'internet pour dévoiler ses services et informer sur ses produits. Grâce aux réseaux sociaux, elle développe sa clientèle tout en surveillant ses concurrents et reste informer de l'évolution du marché. Internet est un outil indispensable, rapide et réactif dans l'instant. L'entreprise utilise ses réseaux pour le recrutement, pour s'adjoindre le service ou la personne qui l'intéresse, pour enrichir sa base clients et asseoir sa notoriété.

Très peu de sociétés fonctionnent sans site internet, page Facebook, inscription LinkedIn, etc. Les annuaires d'entreprises disponibles sur certains sites (viadeo.com) facilitent le dialogue entre les entrepreneurs. Par ces biais, l'entreprise qui marche peut être en relation avec la majeure partie des clients potentiels et tous les professionnels de la planète, ou presque.

Il faut entretenir la présence de l'entreprise sur les réseaux sociaux mais pas seulement car le contact humain garde une importance prépondérante dans certains domaines (services). Dans ce cas, l'appartenance à une association de professionnels et l'organisation de réunions ou de rencontres complètent positivement la présence sur les réseaux sociaux.

Démarrer mon projet entrepreneurial
 

À voir également

Par Julia le vendredi 14 juin 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs