Demander un devis

Associés : avec qui créer son entreprise ?

choisir associé entreprise

La création d’une société est un projet souvent titanesque, qu’il serait vertigineux d’envisager seul, aussi bien pour des raisons financières et logistiques que pour des raisons humaines. Il est donc souvent naturel de chercher des associés pour assurer la bonne santé initiale et le développement de l’entreprise.

Mais comment choisir ses partenaires, et sous quel angle faut-il aborder cette collaboration ?

Identifier les associés appropriés

Si le choix de s’associer découle directement des besoins de la société et de son créateur, le choix des individus à qui proposer cette association ne s’impose pas forcément de lui-même.

Combien d’associés faut-il chercher ? Une SARL peut en compter jusqu’à 99, tandis qu’une SA n’a pas de maximum.

Mais pour commencer une PME, il est d’usage de compter entre 2 et 6 associés. 

Le choix se porte souvent spontanément sur la famille et les amis, qui sont les plus susceptibles de soutenir le créateur dans ses choix et ses tentatives entrepreneuriales. Il peut être également tentant de se tourner vers des collègues de travail, qui partagent une même connaissance d’un secteur d’activité. Il est plus difficile de trouver des partenaires parmi les business angels et les connaissances lointaines, qui pourtant sont plus facilement objectifs dans l’examen des problèmes et des choix qui se posent.

La répartition du capital est également un sujet sensible. Il est préférable d’éviter les répartitions 50/50 entre deux associés, qui pourraient mener à une situation de blocage en cas de litige. Un équilibre est plus facile à trouver à partir de trois associés. Il existe de nombreux apports en capital différents, dont l’apport en nature.

Dans tous les cas, il faut garder en tête que l’enthousiasme des premiers jours peut laisser progressivement la place au stress, aux dissensions, à l’amertume. Que l’associé soit un ami d’enfance ou un cousin, les relations peuvent se dégrader au point qu’une séparation soit un jour à envisager.

Il est donc préférable de prévoir le plus tôt possible les conditions dans lesquelles se passerait un éventuel départ de l’un des associés, ou la dissolution de la société. Rédiger un pacte d’associés est une pratique courante, qui permet de border les cas de figure les plus déplaisants qui pourraient se présenter.