Par Julia le mardi 30 juillet 2019

Dois-je vraiment faire une étude de marché avant de lancer ma société ?

étude de marché

Faire une étude de marché avant de lancer votre société est indispensable pour que votre entreprise puisse croître et réussir sur le long terme. Les raisons de mener ce travail sont multiples : 

L’état de la concurrence

Première raison qui préside à la mise en œuvre d’une étude de marché ? L’étendue de la concurrence. Vous devez étudier le nombre de concurrents, leur chiffres d’affaires, leur zone de chalandise ou encore le type de produits et/ou services proposés ainsi que leurs tarifs. Regardez également la manière dont ils vendent : en multicanal, en magasin physique, sur internet, à domicile… Cela vous permettra d’avoir une idée précise de la faisabilité de votre projet et de fixer vos tarifs et votre stratégie marketing en conséquence.

Le profil de vos futurs acheteurs

Pour mettre toutes les chances de votre côté pour le succès de vos produits et/ou services, étudiez également le profil de vos futurs acheteurs. Quel est le prix qu’ils sont disposés à investir pour acheter ce type de produit ou service ? Quel est leur profil sociodémographique ? Sont-ce des particuliers ou des professionnels ? Quel sont leurs zones d’habitation ? De quels revenus disposent-ils ? Quelle valeur ajoutée ce que vous proposez peut-elle leur apporter par rapport à ce qui se fait déjà sur le marché ? En répondant à ces questions vous établirez un ou plusieurs portraits robots de vos futurs clients.

Le budget nécessaire

Pour fonder votre entreprise, vous devez savoir quel est le budget dont vous avez besoin. Recrutement de salariés, location de locaux, achat de matériel, coût de fabrication de vos produits, frais de communication et de marketing ou encore avance de trésorerie pour tenir les premiers mois avant de fidéliser vos premiers clients : autant d’aspects à envisager au moment de calculer les fonds nécessaires au montage de votre société. N’oubliez pas non plus les éventuels frais d’expertise-comptable et les frais légaux comme l’immatriculation au RCS ou les frais de publication au sein du journal d’annonces légales.

Des arguments pour négocier face aux banques et aux investisseurs

Se plier à l’exercice de l’étude de marché est également un préalable fondamental pour plaider votre cause auprès des banques. Elles seront plus enclines à prêter de l’argent à un entrepreneur muni d’un dossier solide qui a scruté rigoureusement le secteur d’activités dans lequel il souhaite se lancer et en connaît le potentiel. Un argument de poids qui peut faire pencher la balance en votre faveur, surtout si vous disposez d’un apport personnel à hauteur de 15 à 30% de votre besoin de financement. 


 

À voir également

Par Julia le mardi 30 juillet 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs