Demander un devis

Trouver un financement pour son entreprise

financement entreprise

À la création d’une société, il faut prendre le temps d’estimer le montant du capital nécessaire au lancement et au développement de l’activité. Selon le secteur et l’objectif, ce montant peut varier de quelques centaines à quelques millions d’euros, il est donc important de ne pas se tromper dans cette estimation.

Mais une fois cette somme évaluée, il faut pouvoir la réunir. Plusieurs méthodes existent pour parvenir à ce but.

Les sources de financement

Bien entendu, le plus simple est de financer le capital soi-même si les créateurs en ont les moyens. Même s’ils ne peuvent pas apporter la totalité du montant nécessaire, il est préférable que cet apport représente au minimum 30% du total.

Dans le cas contraire, il sera difficile d’être crédible au moment de réunir les autres sources de financement. Ce qu’on appelle “Love Money” regroupe tous les apports faits par les proches et la famille des créateurs. Il peut s’agir de prêts à faible taux ou sans intérêt, ou d’investissement au capital. Dans ce dernier cas, les proches deviennent associés ou actionnaires, et peuvent bénéficier de réductions d’impôts si les conditions s’y prêtent.

Il est possible de solliciter un prêt bancaire pour la création de la société. Prenez alors rendez-vous avec votre conseiller et exposez-lui en détail le projet, les fonds réunis, les garanties et les prévisions commerciales.

Pour les chômeurs qui souhaitent créer leur entreprise, il existe différentes aides disponibles pour le financement de cette dernière.

N’oubliez pas d’explorer les différents dispositifs d’aide mis au point par l’Etat, les régions ou les réseaux de soutien à la création d’entreprise. Vous trouverez de nombreuses opportunités de subventions, et des possibilités d’obtenir des prêts d’honneur à taux zéro.

Depuis plusieurs années, la solution du crowdfunding s’est imposée comme un moyen séduisant de mobiliser un large public sur un projet donné. Il est possible de donner plusieurs formes à une opération de crowdfunding : on peut ainsi solliciter des dons (en échange de contreparties, il s’agit donc d’une forme de préventes), des souscriptions de titres, ou des prêts (à taux zéro ou avec intérêts). Il importe de se pencher sur les différentes plateformes existantes, et de choisir celle qui se révèle la plus appropriée au projet et à la société.