Demander un devis

La reprise d’une entreprise

reprise d'entreprise

Vous envisagez de reprendre une entreprise, mais ne savez pas par où commencer et comment procéder ? Voici l’essentiel sur la reprise d’une entreprise. Découvrez les principales questions à vous poser, les points à prendre en compte ainsi que les grandes lignes de ce type de projet.

Comment préparer un projet de reprise d’entreprise ?

Quelle que soit la nature des activités professionnelles exercées, la reprise d’une entreprise s’avère souvent plus sécurisante et plus simple que la création d’une nouvelle société. Pour autant, reprendre une entreprise reste un projet singulier méritant une approche différente.

En effet, le repreneur de l’entreprise déjà existante ne fait pas que prendre la place de l’ancien chef d’entreprise. Il s’agit essentiellement d’intégrer son projet personnel à cette entreprise.

La clé du succès de la reprise d’une entreprise passe essentiellement par deux étapes fondamentales. Celles-ci consistent d’une part à cibler le type d’entreprise à reprendre avec précision et d’autre part, à définir correctement l’objectif de son projet.

Il est donc prioritaire et indispensable d’élaborer un projet de reprise d’entreprise en se posant les bonnes questions. Cela permettra d’affiner le profil de l’entreprise ciblée.

Reprise d’entreprise : un projet à risques ?

Tout projet présente des risques, quel qu’il soit, peu importe le domaine. Sa réussite ou son échec dépend largement de la préparation, des analyses effectuées, des études menées, etc. Les opportunités de reprise se multiplient au fil des années, mais se lancer dans une telle aventure mérite mûre réflexion.

Vous devez au préalable définir le type de profil d’entreprise que vous souhaitez reprendre.

Parmi les questions importantes à relever figurent entre autres le secteur d’activité, la zone d’implantation, la taille de l’entreprise en termes de salariés et de chiffre d’affaires, le type d’entreprise, etc. Ce dernier point est particulièrement important en raison des différents types d’entreprises : en reconversion ou en difficulté, familiale ou non, avec ou sans notoriété, etc.

Définir son projet personnel

Tout repreneur doit procéder à une analyse personnelle de sa situation. Cela induit de répondre aux questions suivantes avec précision :

  • Quelles sont mes motivations ? Être indépendant, gagner de l’argent, créer mon emploi, etc.
  • Quels sont mes objectifs ? Développer l’activité, se contenter de l’existant, perpétuer un savoir-faire, etc.
  • Quelles sont mes compétences professionnelles? Diplôme, formation, expérience, etc.
  • Ai-je la capacité de gérer, de prendre des responsabilités, de manager une équipe ?
  • Le projet a-t-il l’adhésion de ma famille et le soutien de mes proches ? Cela va nécessairement entraîner des changements profonds dans la vie familiale.
  • Quels sont les revenus minimums à attendre du projet ? L’équilibre budgétaire du foyer ne doit surtout pas être remis en cause.
  • Quels sont les aides mobilisables pour la reprise d’entreprise ? Apports personnels et familiaux, prime de licenciement, maintien des allocations chômage, demandes de subventions, aides fiscales, etc.
  • Quels sont les partenaires financiers susceptibles de m’épauler dans le développement du projet ? Établissements bancaires, aides diverses, exonérations fiscales, etc.

Une fois la cohérence entre les entrepreneurs et leur projet établie, l’étape suivante consiste à définir quel type d’entreprise chercher et à entreprendre les négociations pour sa reprise.

Reprise d’entreprise : comment reconnaître la bonne occasion ?

Le rachat ou la reprise d’entreprise est un projet complexe, car identifier la bonne occasion n’est pas toujours évident. En effet, si un entrepreneur cède son entreprise et ses titres, c’est qu’il y a une bonne raison.

Il n’est pas toujours facile de savoir si la dite affaire est dans une situation intéressante ou pas. De plus, l’accès aux informations se révèle souvent difficile. Savoir si la décision de reprendre est bonne ou mauvaise n’est donc pas une sinécure.

D’une part, les salariés de l’entreprise peuvent se porter acquéreurs et devenir ainsi des concurrents potentiels dans le projet de rachat. D’autre part, les partenaires de l’entreprise à céder peuvent également s’intéresser au rachat.

Si vous n’êtes pas membre d’un réseau de professionnels, la recherche d’opportunités de reprise peut s’avérer compliquée. La solution ? Restez à l’affût et surtout, soyez réactif.

Trouvez la prochaine entreprise à reprendre efficacement grâce au réseau des CCI

Partenaires de la bourse fédératrice pilotée par Bpifrance regroupant également les principaux protagonistes de la « Transmission-Reprise d’entreprise » en France, les CCI vous aident à trouver facilement des annonces précises d’entreprises à vendre.

Les CCI proposent également à tous les entrepreneurs des outils web interactifs pour mettre leur commerce en vente.

Cibler le type d’entreprise à reprendre

La reprise d’une entreprise est considérablement facilitée lorsque les entrepreneurs maîtrisent leur environnement (réglementation, concurrence, etc.), mais également les chiffres clés de la profession, tels que la rentabilité, la marge et le chiffre d’affaires ainsi que les caractéristiques techniques et les pratiques de la profession.

Ainsi, le repreneur a la possibilité d’enrichir ses connaissances en participant à une formation de reprise d’entreprise, une formation en gestion managériale ou une formation technique. Ce type de formation est également utile lors d’un projet de création d’entreprise. De plus, les entrepreneurs peuvent se faire guider par les professionnels ou recevoir de précieux conseils au salon des entrepreneurs.

Reprise d’entreprise : sur quels détails faut-il s’arrêter ?

Certains détails sont plus capitaux que d’autres dans la reprise d’entreprise. Avant toute décision finale, vous devez ainsi vous y intéresser. Il vous faut réunir le plus de renseignements possible sur l’entreprise à reprendre et son gérant/dirigeant.

Demandez ainsi un entretien privé avec ce dernier pour avoir une présentation précise et détaillée de l’activité. Posez également des questions sur ses perspectives d’avenir, sur la clientèle ainsi que sur le niveau d’activité.

Le chiffre d’affaires et les outils de production sont d’autres paramètres décisifs dans votre choix. N’oubliez pas non plus de demander les points forts et les points faibles de l’affaire que vous envisagez de reprendre.

Reprise d’entreprise – Business Plan de reprise

Comme tout projet entrepreneurial, l’acquisition d’une entreprise déjà existante demande l’élaboration d’un nouveau business plan détaillé et solide. Cela servira à la fois de tableau de bord initial pour les repreneurs, mais également d’une source d’analyse de la pertinence et de la rentabilité du projet pour les futurs investisseurs.

Parallèlement, il importe à l’ensemble de cette procédure analytique de cerner la fourchette de prix que le repreneur est prêt à consacrer au financement de la reprise. Bien qu’il n’existe pas de règles prédéterminées, les institutions bancaires apprécient que ce dernier dispose d’un apport personnel de 20 % du prix de cession.

L’objectif projet création ou reprise d’entreprise (OPCRE)

L’OPCRE est un accompagnement vous permettant de disposer d’un soutien à la fois juridique et administratif pour la formalisation et l’évaluation du projet de création ou de reprise d’entreprise. Il existe également de nombreuses autres aides à la création d’entreprise.