Par Julia le lundi 24 juin 2019

Créer sa start-up en ligne en 5 étapes

L'entrepreneuriat est une aventure, il représente un parcours semé d'embûches que le porteur de projet doit éviter ou désamorcer. Avant même de lancer le moindre projet par le biais d'une société, il faut commencer par créer la société en question. Si l'on souhaite se lancer dans la création d'une start-up, c'est-à-dire une entreprise innovante et dont la vocation est d'avoir une croissance forte et rapide, on aura envie de passer le moins de temps possible sur la phase initiale, celle qui consiste à concevoir et immatriculer la structure.

De nos jours, il est possible de créer une start-up en ligne, sans avoir à courir au centre des impôts ou à la Chambre de Commerce pour déposer des documents physiques. Le gain de temps ainsi réalisé est important, et permet de se concentrer sur l'activité de la société. Mais pour bien réussir sa création de start-up, comme pour toute société, il faut respecter un parcours et des étapes indispensables.

Première étape : réaliser une étude de marché

Avant de lancer la création proprement dite d’une startup, il est important de se renseigner sur l’état du marché en détail : quels sont les concurrents, les clients potentiels ? Quel est le bon prix pour le produit ou le service que proposera la start-up ?

Deuxième étape : faire le choix du statut juridique

Pour beaucoup de start-up, il est judicieux d’opter pour le statut de SAS, Société par Actions Simplifiée. Les statuts d’une SAS sont faciles à moduler, on peut y définir plusieurs classes d’actions distinctes. Si l’on souhaite faire entrer régulièrement de nouveaux actionnaires sans avoir à opérer de changement de statuts à chaque fois, on peut choisir de créer une SAS à capital variable.

Troisième étape : établir le business plan

Afin de s’assurer que le lancement de la start-up sera efficace, il faut réaliser un business plan précis, qui doit contenir un plan d’action et un budget. C’est notamment grâce à ce business plan que sera défini le capital nécessaire à la constitution de la société.

Quatrième étape : réunir les financements

Une fois le capital déterminé, il importe de le réunir. Les fonds personnels sont évidemment déterminants, ainsi que ceux des proches, amis et famille. S’il faut compléter ces fonds, il faut se tourner vers les prêts bancaires, les business angels, le crowdfunding ou les subventions publiques.

Cinquième étape : procéder aux formalités en ligne

Une fois le plan d’action formulé, les actionnaires réunis et le financement en place, il suffit de procéder aux formalités administratives. Les réaliser en ligne implique de passer par un prestataire de services qui se chargera de rédiger les statuts, d’établir un pacte d’associés en cas de besoin, de déposer la marque auprès de l’INPI le cas échéant, et de déposer tous les documents nécessaires.

>>  Réaliser les formalités en ligne <<
 

À voir également

Par Julia le lundi 24 juin 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs