Par Julia le lundi 13 mai 2019

Les avantages et les inconvénients à être freelance

Les avantages à être freelance

Un des avantages majeurs de travailler en freelance est d’être en totale autonomie. Dans ce sens, n’étant pas soumis aux contraintes d’une activité salariée, chaque freelance a la possibilité de s’organiser de la manière qui convient le mieux à la situation.

Pour les touche-à-tout et les indépendants qui se lassent des tâches monotones, être freelance permet de développer diverses compétences dans un domaine d’activité et des métiers étroitement liés à celui-ci. Exerçant de nombreuses fonctions comme précitées, le freelance est tour à tour créateur d’entreprise, spécialiste et commercial communiquant.

De plus, en tant que prestataire, le freelance définit ses missions avec ses clients. Inhérente à ce type de relation, la marge de négociation lui permet de déterminer d’un commun accord avec ces derniers le mode de réalisation des projets. Cet avantage ne lui est pas offert en tant que salarié.

La constitution d’une entreprise individuelle (EI) n’impose pas de capital minimal de départ. L’entreprise n’étant pas imposée à l’impôt sur les sociétés (IS), les bénéfices correspondent à la rémunération du freelance.

À noter : malgré son appellation, une EI peut comprendre entre 1 et 5 salariés.

Les désavantages à être freelance

Malheureusement, ce qui représente un avantage peut se transformer en inconvénient.

Bien que la prospection de sa clientèle représente une émulation pour le freelance, cela sous-entend également les problèmes inhérents aux revenus irréguliers et aux périodes creuses. De plus, l’activité de freelance ne donne pas droit aux allocations chômage.

Par ailleurs, les freelances exerçant leur activité en indépendants ne sont pas soumis au régime salarial. Par conséquent, ils ne bénéficient pas des avantages connexes. En revanche, en tant qu’entrepreneurs individuels, ils sont en droit de réaliser l’ensemble des formalités administratives relatives à l’enregistrement de leur société et de régler les cotisations sociales.

Non moins complexe, le choix du meilleur statut juridique pour son business est une étape obligatoire pour le freelance comme pour le créateur d’entreprise. Ils doivent tous deux opter pour une structure juridique qui aura le moins de conséquences défavorables sur leur patrimoine tout en étant financièrement et fiscalement avantageuse.

À l’instar des entrepreneurs, l’indépendant est soumis aux aléas d’un environnement économique fluctuant ponctué de périodes plus ou moins fastes.
Autre inconvénient à prendre en compte : le freelance est souvent amené à travailler seul. Les ennemis de la solitude risquent de se sentir démotivés par ce facteur.

Profiter des conseils d'un expert juridique 

Par Julia le lundi 13 mai 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs