Par Julia le mardi 14 mai 2019

De nombreuses personnes souhaitent devenir indépendantes. Si vous êtes ici, c’est sûrement que vous souhaitez devenir freelance. Nous allons voir ensemble ce qu’est le statut de freelance, et qu’il vous faut créer votre entreprise pour ça.

Le statut freelance, qu’est-ce que c’est ?

Quand vous souhaitez être indépendant et proposer vos prestations de services à des professionnels ou à des particuliers, la meilleure solution est de devenir freelance. Être freelance est avant tout une manière de travailler : vous proposez vos services et vous souhaitez être rémunéré par heure ou par prestation effectuée.

Contrairement à ce que l’on croit, le statut freelance n’est pas un statut juridique pour autant. Ainsi, quand vous choisissez de devenir freelance indépendant, il vous faut également choisir le statut de l’entreprise que vous êtes sur le point de créer.

Le statut le plus approprié pour un freelance

L’un des avantages principaux quand on travaille en tant que freelance est de pouvoir travailler où on le souhaite, et quand on le souhaite. Pas de location de bureaux, ou d’espaces de travail onéreux : vous pouvez travailler de chez vous, depuis un café, ou encore à la plage. Aussi, il serait bon de trouver le statut qui correspond à ce fonctionnement et avec des coûts pour entrepreneurs peu important. C’est pour cette raison que le statut le plus conseillé pour les freelances est le statut de la micro-entreprise, anciennement appelé le statut d’auto-entreprise.

La micro-entreprise : devenir auto-entrepreneur

Le statut de la micro-entreprise (ou auto-entreprise) est de loin le statut le moins cher et le plus facile à obtenir : c’est pourquoi c’est le statut numéro 1 des freelances ! Si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure, c’est le meilleur choix de statut à faire. En effet, vous n’aurez nullement besoin de déposer un capital, ou encore de payer des frais élevés comme pour les autres formes de société. La micro-entreprise est donc en tout point de vue la moins cher tant que votre chiffre d’affaires ne dépasse pas 70 000€ pour des prestations de services et 170 000€ pour les achats et reventes de biens. Si vous dépassez ce plafond, il existe cependant une simple solution...

Passer de la micro-entreprise à la SASU si besoin

En effet, si votre chiffre d’affaires dépasse ces plafonds indiqués, il vous suffit de transformer votre micro-entreprise en SASU. Tout auto-entrepreneur peut facilement faire évoluer son statut, et la SASU est la plus simple des solutions face aux EURL et EIRL, et également la moins coûteuse aux vues de votre chiffre d’affaires et de votre statut de freelance.

Déléguer les démarches adminstratives

Par Julia le mardi 14 mai 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs