Par Julia le lundi 2 septembre 2019

Être son propre patron : avantages et inconvénients

Quiconque rêve de liberté, rêve également de travailler pour soi. En effet, être sous les ordres d’un patron revêt non seulement un caractère parfois oppressant, mais en plus, il est difficile de s’épanouir sans avoir les pleins pouvoirs sur ce que l’on fait de sa vie, y compris dans son aspect professionnel. Pourtant, être son propre boss n’est pas non plus le long fleuve tranquille que l’on a tendance à s’imaginer, et comme pour toutes les voies, il y a de nombreux pour et contre. 

LES AVANTAGES

  • Le planning : Point essentiel soulevé par tous les amateurs de l’entrepreneuriat, la liberté de pouvoir choisir ses horaires n’a pas de prix. Pour de multiples raisons, nous avons tous besoin de flexibilité dans la gestion de notre emploi du temps, que ce soit pour les loisirs, la famille, ou même les vacances (car c’est important quoiqu’on en dise). N’allez pas croire pour autant que vous pourrez vous tourner les pouces, car il n’en est pas question. Mais indéniablement, vous connaîtrez une vie professionnelle sans doute moins frustrante, en partie grâce à cette souplesse.

  • La liberté : Alors qu’un salarié reste sous les ordres et les souhaits de son patron, tout en étant parfois en désaccord avec ses décisions, en tant qu’entrepreneur, vous décidez de tout et de ceux avec qui vous voulez travailler. Que ce soit pour les clients, les partenaires, ou même les employés, vous avez la main sur tout et créez l’environnement de travail que VOUS voulez. Vous êtes ainsi maître de la situation, et n’avez plus besoin de vous soumettre à des conditions qui vous déplaisent.

  • Les revenus : Lorsque vous êtes employé d’une entreprise, vos revenus sont décidés et limités par votre patron. Bien entendu, vous avez dans certains cas la possibilité de toucher des primes ou d’autres rentrées exceptionnelles, mais traditionnellement vous devez vous contenter d’un montant attitré. En étant votre propre patron, vous cassez ce schéma, et vous vous engagez sur une voie où tout est possible, et où à force de travail, vos ressources peuvent atteindre des sommes que vous n’auriez pas touché dans le salariat.

LES INCONVÉNIENTS

  • La solitude : Même s’il existe des solutions pour contrer ce problème, comme les espaces de coworking qui ouvrent un peu partout sur le territoire, vous êtes globalement seul dans votre activité, surtout si celle-ci se fait sous la forme d’une entreprise individuelle, à savoir sans associés et sans salariés. On sous-estime souvent son impact, mais elle peut être la cause de nombreuses dépressions, donc mieux vaut savoir comment faire pour la contourner.

  • La charge de travail : Je le sous-entendais plus haut, mais être son propre patron ne signifie pas de pouvoir se permettre des heures de procrastinage. Bien au contraire, vous aurez beau avoir un planning flexible, vous devrez travailler plus qu’un salarié, au moins au début, en plus de revêtir la casquette du patron polyvalent qui gère aussi ses papiers. Les nuits blanches sont légions, et il faudra apprendre à vous en accommoder.

  • L’instabilité financière : Alors que les revenus peuvent être un avantage de cette formule, ils sont aussi un inconvénient, puisque les premières années seront assez fluctuantes en la matière. En janvier vous pourrez avoir de bonnes rentrées, mais en février, pas du tout. Il vaut donc mieux être économe, et savoir mettre le surplus de côté lorsqu’il se présente, pour les moments plus difficiles.

Par Julia le lundi 2 septembre 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs