Par Julia le mercredi 4 septembre 2019

Le statut freelance, pas si free

Vous envisagez de lancer votre activité en devenant freelance ? Nous faisons le point sur ce statut et vous présentons ses avantages et ses inconvénients.

Le statut de freelance

Travailler en freelance ou en indépendant, c’est être à son propre compte et réaliser des missions ponctuelles ou récurrentes pour des clients. Ce statut se développe de manière exponentielle, car il procure flexibilité, autonomie et liberté. De nombreux domaines d’activités se prêtent au freelancing et souvent le freelance vend des prestations intellectuelles en communication, informatique, coaching, graphisme… Pour devenir freelance, vous devrez obtenir un statut légal et plusieurs choix s’offrent alors à vous :

  • Créer une micro-entreprise

  • Créer une entreprise individuelle ou une société (EIRL, EURL ou SASU)

  • Vous installer en portage salarial

  • Intégrer une coopérative d’activités et d’emploi (CAE)

Pour choisir la meilleure formule pour votre projet, n’oubliez pas de prendre en compte certains paramètres importants : assurance maladie, assurance chômage, congé maternité, retraite.

Les avantages du freelance

  • Vous vous organisez librement : Fini les horaires imposés par le salariat, vous pouvez organiser votre temps de travail comme bon vous semble. Cela vous permet de travailler aux heures qui correspondent à votre rythme et de consacrer plus de temps à votre entourage.

  • Vous créez votre revenu : C’est vous qui fixez le prix de votre travail. Si votre business fonctionne bien, vous aurez la possibilité d’obtenir une rémunération plus importante qu’en tant que salarié.

  • Vous travaillez où vous voulez : Vous pouvez travailler à votre domicile, dans un bureau que vous louez ou dans un espace de coworking.

  • Vous choisissez avec qui vous travaillez : Le statut de freelance vous offre la possibilité de choisir vos clients et vos missions. Vous êtes enfin libre de faire ce que vous aimez et vous pouvez sélectionner vos clients selon vos propres critères.

Les inconvénients du freelance

  • Vos revenus sont irréguliers : Vos revenus dépendent maintenant entièrement de votre activité. Pas de missions, pas de revenus. Vous devez donc prévoir une trésorerie pour les périodes creuses.

  • Vous prospectez continuellement : Pour vous assurer des revenus confortables, vous devez constamment rechercher des clients. Même quand vous disposez de suffisamment de clients, vous devez anticiper une fin de mission non prévue. Par ailleurs, vous devez également savoir vendre vos services.

  • Vous devez vous autodiscipliner : Être son propre patron implique de s’imposer des règles de travail et notamment de se couper des sources de distraction potentielles (mails, réseaux sociaux, appels personnels…). Fixez-vous un cadre et définissez-vous un espace et des horaires de travail.

  • Vous travaillez seul : Le travail en tant que freelance peut générer une certaine solitude et une absence de vie sociale professionnelle. Pour faire face à cela, vous pouvez investir les réseaux sociaux et intégrer des groupes professionnels dans votre domaine d’activité.

À vous la liberté du freelance ! Vous travaillez quand vous voulez, autant que vous voulez, où vous voulez et avec qui vous voulez. Mais cette liberté a un prix : vous devez assurer vos revenus, prospecter constamment, vous autodiscipliner et accepter une certaine solitude. Pesez bien le pour et le contre pour savoir si ce statut est fait pour vous

Par Julia le mercredi 4 septembre 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs