Par Julia le lundi 9 septembre 2019

Vendre ses créations en tant que freelance

Vous souhaitez devenir entrepreneur freelance pour vendre vos créations ? Pour lancer votre activité, vous allez devoir créer une entreprise et surtout trouver des clients. On vous explique comment faire.

Qu’est-ce qu’un freelance ?

Le freelance est un travailleur indépendant qui vend des prestations ou services à des clients. De nombreux métiers peuvent être exercés sous ce statut : traducteur, rédacteur, photographe, développeur, community manager, graphiste, coach… Cette forme de travail a considérablement augmenté en France ces dernières années. Vous devez déclarer votre activité et respecter les obligations du statut freelance. Plusieurs solutions s’offrent alors à vous. Vous pouvez créer une auto-entreprise. Ce statut s’obtient par des formalités de création assez simples. Il vous fera bénéficier d’un régime social et fiscal simplifié, ainsi que d’une comptabilité allégée. Ce statut est souvent choisi pour démarrer et tester son activité. D’autres statuts juridiques peuvent être plus adaptés à votre projet : une entreprise unipersonnelle (EIRL ou EURL) ou même une société unipersonnelle (SASU). À vous d’étudier le statut qui correspond le mieux à votre projet.

Comment fixer ses tarifs ?

Pour vendre vos créations, vous allez devoir fixer vos tarifs. Cette tâche n’est pas aisée et de nombreux paramètres entrent en ligne de compte : votre domaine d’activité, la spécificité de vos compétences, votre niveau d’expérience. Il est recommandé de faire partie de groupes de professionnels de votre domaine sur les réseaux sociaux. Vous y trouverez sans doute de nombreuses informations sur les pratiques tarifaires de vos concurrents et cela vous permettra de partir sur une base de calcul réaliste. Vous pouvez fixer vos tarifs de plusieurs manières : à la tâche, au taux horaire journalier ou au forfait. Vous devrez aussi prendre en compte le fait que vos jours de maladie ou de congé ne sont pas payés et vous devrez penser à provisionner ces périodes d’inactivité. Par ailleurs, vous devrez inclure dans votre temps de travail des tâches annexes, mais souvent chronophages : devis, factures, comptabilité, prospection, communication, gestion du stock… Vous devrez également déduire de votre chiffre d’affaires vos charges sociales et fiscales.

Comment trouver des clients ?

Une fois votre entreprise créée et vos tarifs fixés, vous allez devoir trouver des clients. La prospection commerciale rebute beaucoup de personnes, mais les canaux actuels sont assez nombreux :

  • Réseau personnel : Vous pouvez commencer votre recherche de clients en contactant votre réseau personnel : famille, amis, anciens collègues.

  • Réseaux sociaux : Votre présence sur les réseaux sociaux est vitale pour votre activité de freelance. LinkedIn, Twitter, Facebook et Instagram regorgent de pistes à explorer.

  • Plateformes : Il existe de nombreuses plateformes en ligne pour les freelances. Certaines proposent des missions. D’autres vous permettent de créer votre profil de vente de vos services.

  • Agences : Vous pouvez également prospecter auprès des agences de votre domaine d’activité. Certes, elles vous prendront une commission, mais elles cherchent constamment des freelances pour répondre aux besoins de leurs clients.

  • Site internet : Enfin, posséder un site internet et idéalement un blog où vous montrez vos compétences peut vous permettre d’attirer à vous des clients, à condition bien sûr que votre site soit intéressant et bien référencé.

En résumé, pour vivre de la vente de vos créations en freelance, vous devrez non seulement créer, mais aussi apprendre à vendre. Vous devrez être un bon créatif doublé d’un bon commercial.

Par Julia le lundi 9 septembre 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs