Par Julia le mercredi 12 juin 2019

Comment passer d’une microentreprise à une SARL.

Votre activité est florissante, et vous souhaitez agrandir votre entreprise. Ou vous avez fait une erreur lors de la création de votre société. Il faut dire qu’il existe différents statuts d’entreprises, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Quelles que soient les raisons d’entreprendre ces changements, qui sont propres à chacun, il est rassurant de savoir que l’évolution d’une microentreprise à une SARL est facile.

À quels moments pouvez-vous changer votre statut ? Quelles sont les démarches administratives à réaliser et les attentes par la suite ? On vous explique tout dans ce petit guide afin de vous aider lors de l’évolution de votre entreprise.

Transformer ma micro-entreprise en SARL

Zoom sur le statut de micro-entrepreneur et SARL 

Micro-entrepreneur : Un micro-entrepreneur est une personne physique exerçant une activité d’agent commercial, de commerçant, d’artisan, d’artisan-commerçant ou une activité libérale en entreprise individuelle, étant sous le régime fiscal de la microentreprise (articles 50-0 et 102 ter du code général des impôts) et bénéficiant d’un régime microsocial simplifié (article L. 133-6-8 du code de la sécurité sociale).

Sont concernées les entreprises individuelles dont le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas (pour l’année écoulée) :

  • 170 000 euros pour les micro-entrepreneurs dont l’activité principale est la vente de marchandises, la restauration ou la fourniture de logement ;

  • 70 000 euros pour les prestataires de services (notamment artisanaux) relevant des Bénéfices industriels et commerciaux (BIC) et les professionnels libéraux relevant des Bénéfices non commerciaux (BNC).

Si le chiffre d’affaires est supérieur à ces plafonds, il faut alors songer à faire évoluer votre microentreprise en société. La SARL est peut-être la forme juridique qui vous convient.

SARL : (société à responsabilité limitée) c'est une entreprise constituée de deux personnes minimum, qui peut être choisie par les artisans, les professions libérales, les commerçants et industriels. Elle ne concerne en aucun cas les professions juridiques, judiciaires ou de santé. Il n’y a pas d’apport minimum, et la responsabilité des associés est limitée au montant de leur apport.

Les démarches pour changer de forme juridique

Le changement est simple, et il peut se faire en ligne, enfin, si tout est dans les règles, le changement peut-être très rapide.

  1. La première étape consiste à cesser son activité en tant que micro-entrepreneur, en ligne par exemple.

  2. La seconde étape est la création de votre SARL.

Bon à savoir : certains entrepreneurs décident d’avoir en priorité leur K-bis de leur société, avant de cesser leur activité de micro-entrepreneur afin de continuer à travailler, si jamais il y a un délai administratif imprévu.

Quels sont les changements à la suite de votre évolution ?

– Changer les montants de vos prestations, en effet vous allez devoir payer des TVA, que vous ne payiez pas auparavant avec le régime micro-entrepreneur. Il faut donc les compter dans vos factures.

– Suite à ces TVA, vous allez devoir reverser votre TVA aux impôts.

– Votre caisse d’affiliation va, elle aussi, changer. Il faut vous renseigner avant les prochaines déclarations.

Transformer ma micro-entreprise en SARL
 

Par Julia le mercredi 12 juin 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs