Par Julia le lundi 13 mai 2019

RSI, cotisations et chiffre d’affaires : les changements importants pour les micro-entrepreneurs

En 2018, de nombreux changements vont apparaître pour les micro-entreprises, précédemment connus sous le nom d’auto-entrepreneurs. En effet, le gouvernement actuellement en place souhaite réformer le monde des professionnels indépendants pour le booster, puisque celui-ci regroupe déjà 6,6 millions de Français actifs.

Simplifier ma vie administrative
Le chiffre d’affaires doublé

Du temps des auto-entrepreneurs, le plafond du chiffre d’affaires annuel était de 33 000 euros en moyenne ces 5 dernières années pour une activité de prestation de services et de 82 000 euros pour une activité d’achat et de vente de marchandises.
Pour 2018, les micro-entrepreneurs voient le plafond du chiffre d’affaires de leur activité doubler : il passe à 70 000 euros pour la prestation de services et à 177 000 euros pour la vente de marchandises.

Dites au revoir au RSI

En effet : dès le 1er Janvier 2018, le RSI disparaîtra définitivement. La future loi du travail d’Edouard Philippe vous permettra de suivre le régime des salariés, garantissant ainsi plus de libertés financière. Elle ne concerne pas que les micro-entrepreneurs mais aussi les commerçants, artisans et autres indépendants.

La baisse des cotisations

Dans la continuité de la mise en avant des indépendants, le gouvernement a également choisi de baisser sérieusement les cotisations pour contrebalancer la hausse de la CSG (Cotisation Sociale Généralisée) qui sera augmentée de 1,7 points en janvier 2018. Les travailleurs indépendants ne touchant pas le chômage, la baisse des cotisations concernera la cotisation famille et la cotisation maladie.

Informations supplémentaires

En plus des changements clés énumérés précédemment, voici une petite liste des autres éléments qui seront modifiés dès 2018 :

  • option pour le versement libératoire de l’impôt : votre impôt sur le revenu peut être acquitté en même temps que vos cotisations sociales, de façon mensuelle ou trimestrielle.
  • le prélèvement à la source de l’impôt : les indépendants payeront leur impôt sur le revenu directement via des acomptes calculés par l’administration.
  • indemnisation d’arrêt de travail : pour un arrêt de travail de plus de 7 jours, vous serez indemnisé dès le 4ème jour plutôt que le 8ème, comme c’est le cas actuellement.
Simplifier ma vie administrative
 

Par Julia le lundi 13 mai 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs