Par Julia le vendredi 5 juillet 2019

Régime micro-entrepreneur : avantages et inconvénients

Le statut de microentreprise est le statut le plus utilisé par les nouveaux entrepreneurs. En effet, simple de création, le régime de microentreprise présente de nombreux avantages, en matière de comptabilité, fiscalité et autre. Mais comme toutes entreprises, ce régime présente aussi quelques inconvénients. 

microentreprise : avantages et inconvenients

Qu’est-ce que la microentreprise ? 

Accessible aux entrepreneurs individuels. Les entrepreneurs doivent respecter des seuils de recette, afin de bénéficier de ce régime. C’est-à-dire :

  • 170 000 euros : pour les activités de ventes de marchandises (objets, fournitures, denrées alimentaires).
  • 70 000 euros : pour les activités et prestations de services à la personne, profession libérale… 

Avant de créer votre microentreprise il est préférable de poser le pour et le contre : 

Les avantages : 

Il y a de nombreux avantages pour le régime de micro-entrepreneur : 

  • Les cotisations sociales : un taux fixe sur le montant des recettes. 
  • Pas d’obligation comptable : le micro-entrepreneur est dispensé d’établir des comptes annuels. En revanche, il doit tenir un livre de recettes (si l’activité est marchande). Notez qu’il n’y a aucune obligation à avoir recours à un expert - comptable. 
  • Impositions des bénéfices : qui est calculé en fonction des montants des recettes encaissés. De plus, l’entrepreneur peut bénéficier du versement fiscal libératoire. 
  • Pas de TVA : le régime n’est pas soumis au système de la TVA. 
  • Vous avez la possibilité d’exercer des activités en dehors de votre activité de microentreprise. 
  • la création de votre microentreprise est rapide et simplifiée : il suffit quelquefois de compléter un formulaire en ligne. 
  • Vous pouvez embaucher facilement un salarié, renseignez-vous sur les différentes aides dont vous pouvez bénéficier. 

Les inconvénients : 

Comme pour chaque régime d’entreprise, s’il y a des avantages, il existe quelquefois des inconvénients. 

  • L’absence de comptabilité peut s’avérer être un frein pour vos projets professionnels et personnels. En effet, vous n’avez pas de fiche de paie, ou autre document qui prouve votre rentabilité. Pour pallier à cet inconvénient, gardez vos déclarations de recette. 
  • Faire face aux retards de paiements. Même s’il existe des clauses et mentions légales à mettre sur vos factures pour éviter ce genre de désagréments. Cependant, il arrive que les clients ne respectent pas le délai de paiement. Armez-vous de patience, et écrivez vos relances. 
  • Le statut de travailleur indépendant signifie que vous ne cotiserez pas pour les indemnités de chômage. De plus, c’est la sécurité sociale pour les indépendants qui prend en charge votre protection sociale. 

 

Quels moyens pour pallier :  

Si le statut de micro-entrepreneur ne vous correspond pas, sachez qu’il existe des solutions pour vos (petits) projets : 

  • Le chèque emploi service : pour les activités de service à la personne. 
  • Le portage salarial : c’est être salarié d’une société de portage, tout en exerçant votre activité en indépendant. 
  • Coopérative d’activité et emploi : qui permet un statut d’entrepreneur salarié. 

Pour conclure, devenir micro-entrepreneur n’est pas difficile. Il faut en amont comprendre les difficultés que vous allez pouvoir connaître afin de vous préparer. N’oubliez pas qu’il est indispensable de ne pas être seul dans cette création et vie de l’entreprise. 

Démarrer une micro-entreprise

Par Julia le vendredi 5 juillet 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs