Par Julia le lundi 2 décembre 2019

Partager son temps de travail entre micro-entreprise et salariat

De nombreux salariés se lancent en autoentreprise pour arrondir les fins de mois, se lancer dans un nouveau projet et ce challenger. C’est une organisation qu’il faut apprendre à gérer. Vous vous demandez sûrement comment cela fonctionne, quels sont les avantages et inconvénients de ce partage de temps de travail ?

Partager entre autoentreprise et salariat, comment faire ?

Être salarié et autoentrepreneur est possible, mais est encadrer par quelques règles. En tant qu’autoentrepreneur vous ne pouvez pas être en concurrence avec votre employeur. Pensez à regarder si votre contrat ne comporte pas de clause d’exclusivité, vous empêchant d’exercer une activité en autoentreprise.

Votre activité salariée doit rester votre activité principale, c’est-à-dire que vous devez y passer le plus d’heures (1200) et qu’elle soit votre revenu principal. Hors exception, les employés de la fonction publique ne peuvent cumuler les deux activités.

Enfin, en partageant votre temps de travail, vous cotisez aux deux régimes, vous permettant d’avoir les avantages des deux activités.

Quel statut pour être en autoentreprise ?

Il y a deux régimes pour créer une autoentreprise :

  • Le régime de la microentreprise, simple et facile créer, à moindre coût, elle est tout à fait abordable pour des personnes qui veulent se lancer. Lorsque vous facturez, vous payez des cotisations, si vous n’encaissez rien, vous ne payez rien. La comptabilité est vraiment simplifiée.
  • Les autres régimes d’entreprise individuelle (EURL, SASU) sont parfaits si vous souhaitez pérenniser et faire évoluer votre entreprise comme par exemple vous associez. Dans ce cas, vous n’avez pas besoin de dissoudre votre entreprise. Chaque régime possède ses avantages et inconvénients, vous choisirez celui qui vous convient en fonction de vos besoins et votre projet.

Partager son temps entre salariat et autoentreprise les avantages ?

Vous avez des obligations auprès de votre employeur. Tout d’abord, vous ne devez pas travailler pour votre autoentreprise pendant vos heures salariées ni utiliser le matériel de votre employeur. Il est de bon ton d’informer votre employeur de votre création d’autoentreprises.

Le salariat et l’autoentreprise sont deux activités qui demandent une certaine organiser pour partager son temps de manière efficace. Il est important de garder un équilibre entre les deux activités et votre vie privée. Toutefois, elles comportent un avantage certain : la sécurité. Vous bénéficiez de la sécurité de l’emploi ce qui vous permet de vous lancer en autoentreprise. Vous avez ainsi des marges de manœuvre et plus de sérénité pour les affronter. Vous pouvez me permettre de refuser certaines missions puisque votre activité salariée est votre principal revenu.

N’hésitez pas à être transparent avec votre employeur et vos clients. Vous partagez votre temps entre deux travails dont l’un vous prend plus de temps. Vos clients ont le droit de savoir que vous avez ce double statut et que donc vous pouvez être moins réactifs aux horaires de bureau par exemple.

Il est tout à fait possible de partager son temps entre salariat et autoentreprise. C’est une question d’équilibre et de transparence. C’est aussi une belle aventure qui vous permet de porter un projet qui vous tient à cœur tout en gardant une sécurité financière.

Par Julia le lundi 2 décembre 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs