Par Julia le mercredi 3 juillet 2019

Pourquoi passer d’une auto entreprise à une SASU ?

De nombreux entrepreneurs créent leur business en optant pour le statut d’auto entrepreneur. Mais quand leur activité se développe bien, cette forme juridique atteint vite ses limites. Il est alors préférable de transformer son auto entreprise en SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle). Explications.

pourquoi passer de micro-entreprise à sasu

Les avantages et les limites du statut d’auto entrepreneur 

L’auto entreprise est une entreprise individuelle, qui permet de tester une activité avec une prise de risque limitée ou d’en exercer une à titre complémentaire. Les formalités administratives de création et de gestion sont simplifiées. Elle bénéficie du régime fiscal des microentreprises et du régime microsocial. Sa comptabilité est allégée et se résume à la tenue d’un registre des recettes et dépenses et elle n’est pas assujettie à la TVA.

Cependant, ce statut présente certaines limites :

  • le chiffre d’affaires ne doit pas dépasser 170 000 € annuels pour la vente de produits ou les prestations d’hébergement et 70 000 € pour les prestations de services,

  • le patrimoine personnel de l’entrepreneur n’est pas protégé,

  • le statut ne permet pas d’exercer certaines activités (agricole, immobilière, libérale, artistique),

  • la TVA payée sur les achats ne peut pas être récupérée,

  • les charges fiscales ne prennent pas en compte les frais réels,

  • les charges sociales sont calculées à partir du chiffre d’affaires et non du bénéfice.

 

Pourquoi passer en SASU ?

La SASU est une entreprise sous forme de société unipersonnelle. Elle engendre la création d’une personne morale différente du dirigeant. Elle permet d’exercer tous types d’activités, sauf le débit de tabac et quelques activités libérales réglementées. Elle n’impose pas de plafond dans le montant du chiffre d’affaires. Elle limite la responsabilité financière du fondateur au montant du capital social. En revanche, elle implique des frais de création plus importants et nécessite la rédaction de statuts.

Au niveau social, le dirigeant règle des cotisations sociales en fonction de sa rémunération. S’il n’en a perçu aucune, il ne paie aucune charge sociale. Le dirigeant est assimilé à un salarié et est affilié au régime général de la Sécurité Sociale et pas à celui des indépendants.

Au niveau fiscal, l’entreprise et l’entrepreneur sont soumis à l’impôt de manière distincte. La SASU est imposée sur son résultat réel, au titre de l’impôt sur les sociétés (IS). Ainsi, les charges réelles sont prises en compte. Son dirigeant, quant à lui, est imposé sur sa rémunération perçue, au titre de l’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP). Cela nécessite une comptabilité complète, donc de faire appel à un comptable pour produire chaque année un bilan et un compte de résultat. Par ailleurs, l’entreprise est assujettie à la TVA et doit effectuer des déclarations de TVA.

Les avantages de la SASU sont multiples :

  • les bénéfices imposables tiennent compte des frais réels,

  • la société est assujettie à la TVA,

  • le montant des cotisations sociales est calculé en fonction de la rémunération réelle du dirigeant,

  • la responsabilité pénale du dirigeant se limite au montant du capital social.

 

Vous l’aurez compris, selon la situation de votre entreprise, il peut s’avérer intéressant de transformer votre auto entreprise en SASU. Le statut d’auto entrepreneur vous aura permis de démarrer votre business. La SASU vous permettra de passer à la vitesse supérieure.

Par Julia le mercredi 3 juillet 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs