Par Julia le mardi 30 juillet 2019

Les bonnes manières du dirigeant

Être un bon chef d’entreprise ne s’improvise pas. Devant les problèmes rencontrés ou la charge de travail, il peut arriver que les dirigeants dérogent à leurs principes et en oublient de bien communiquer ou d’être positif pour motiver leurs salariés. 

les bonnes manières du chef d'entreprise

Les qualités de gestion du temps, de l’argent et des priorités

Un chef d’entreprise est d’abord un bon gestionnaire. Il sait gérer les priorités et ne se laisse pas dépasser par le quotidien. Il hiérarchise les tâches à mener et sait déléguer quand il sent que ses priorités sont mises à mal. Corollaire de la gestion des priorités, la gestion du temps est un axe crucial. Sous peine de se sentir débordé et de ne pas savoir par où commencer, tant les missions à accomplir sont nombreuses. A ce titre une bonne méthode est indispensable, à l’instar de la méthode GTD très utilisée par les grands chefs d’entreprise dans les pays anglo-saxons. 

De la même façon, le dirigeant est capable de décider et de trancher ainsi que de prendre conseil auprès de personnes qualifiées pour choisir la décision qui s’impose. Il ne reste pas le nez dans le guidon et est capable de prendre du recul. Il sait également gérer les finances de la société et s’entourer de comptables ou d’expert-comptables avisés qui sauront l’orienter vers les bonnes solutions, même en cas de problèmes de trésorerie. Enfin, l’anticipation des risques est importante. Notamment les risques financiers ou de piratage. Connaître toutes les informations pour y faire face est le meilleur moyen d’agir de manière juste le moment venu. 

Les qualités humaines et de communication

Pour mener sa barque à bon port, le chef d’entreprise doit également être doté d’excellentes capacités de communication. Il est à l’écoute, sait motiver ses troupes et les rassurer en cas d’inquiétudes ou de doutes. Son comportement s’adapte à chaque interlocuteur et à son fonctionnement psychologique. Il n’y a rien de pire en entreprise qu’un dirigeant qui ne transmet aucune information à ses équipes et qui, quand il le fait, s’exprime de manière peu pédagogue. Il doit aussi privilégier le bon côté des choses tout en restant lucide sur l’état des finances de la société et sur l’évolution de son marché. 

Les qualités de recrutement et de gestion des ressources humaines 

Même si, dans la plupart des structures, c’est le service des ressources humaines qui recrute, le chef d’entreprise participe largement au processus de recrutement. Il doit à la fois embaucher des personnes compétentes et sûres, auxquelles il pourra déléguer des missions en toute confiance. Mais aussi des salariés qui sauront s’adapter à ses méthode de management et qui sont compatibles avec les objectifs de la société et les personnalités déjà en place. Un recrutement constitue un investissement pour l’avenir qui doit être fait en toute connaissance de cause. 

Le dirigeant doit aussi être capable de bien gérer les ressources humaines dont il dispose. Savoir féliciter un salarié qui a travaillé de manière efficace, mais aussi remotiver celui qui s’éloigne de la performance ou sévir lorsqu’un salarié contrevient aux règles légales et/ou en vigueur dans l’entreprise

Créer mon entrepirse

Par Julia le mardi 30 juillet 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs