Par Julia le jeudi 16 mai 2019

Micro-entrepreneur : travailler chez soi sans mélanger travail et vie privée

Le travail à domicile va au-delà du confort, c'est un véritable avantage : pas de temps de perdu dans les trajets, pas de dossiers à transporter du bureau à la maison, la possibilité de s'installer au soleil les jours d'été, etc. Ce sont quelques uns de ces avantages qui incitent le micro-entrepreneur à travailler sur son lieu d'habitation et à déclarer son adresse personnelle comme domiciliation de sa micro-entreprise.
Attention : si vous êtes propriétaire en co-propriété, vérifiez le règlement et prévenez le dirigeant de celle-ci si nécessaire.

La domiciliation de la micro-entreprise est également son siège social. C'est l'adresse postale qui figure sur tous les documents officiels de la micro-entreprise et même si l'exercice de son activité se place à l'extérieur de sa résidence ce n'est pas bénéfique, à moyen ou long terme, de mélanger vie professionnelle et vie personnelle.

Pourquoi avoir une adresse de domiciliation pour sa micro-entreprise hors de son habitation personnelle ?

Domicilier le siège social de sa micro-entreprise hors de son logement principal est donc une option à envisager sérieusement pour les entrepreneurs au moment de leur installation. Leur choix peut être guidé par la nature de leur activité : commerciale, services, intellectuelle ou artisanale.

La prudence est malgré tout de rigueur car le choix du statut de micro-entreprise est révélateur. Il démontre, soit que le projet de l'entrepreneur n'est pas de grande envergure, soit que ce projet est en attente de développement. En effet, l'entrepreneur qui ne dispose pas du budget suffisant à la création de son entreprise peut opter pour ce statut, comme "statut d'attente".

Quelles sont les possibilités pour domicilier sa micro-entreprise hors de son domicile personnel ?

Rappel : Dans le cas où le micro-entrepreneur n'a pas établi devant notaire une déclaration d'insaisissabilité, ou qu'il n'a pas créé une EIRL (Entreprise à Responsabilité Limitée), son patrimoine personnel et son patrimoine professionnel ne font qu'un. Le micro-entrepreneur doit donc être vigilant et séparer les finances de son entreprise de ses finances personnelles.

Une fois que le micro-entrepreneur décide de domicilier son entreprise à l'extérieur de son logement personnel, plusieurs possibilités peuvent être envisagées.

  • Local commercial : Signer un bail pour devenir locataire de ses locaux professionnels et plus encore, acheter un local commercial est très tentant, surtout si le projet du micro-entrepreneur se développe rapidement.
    Cette solution a un coût conséquent ! L'achat semble impossible sur le compte de la micro-entreprise et la signature du contrat de location entraîne des charges mensuelles inappropriées.
  • La pépinière d'entreprises : C'est une structure d'hébergement et d'accompagnement qui peut correspondre aux micro-entrepreneurs. Les équipements et services mis à leur disposition forment un ensemble très complet : bureau, espace de stockage, documents (aide, soutien, etc.), photocopieurs, accueil téléphonique, réception du courrier, salles de réunions. Les entrepreneurs disposent également d'un accompagnement : soutien au démarrage d'un projet, formations, conférences, mise en relation avec un réseau de partenaires (banques, experts, etc.).
    Les coûts des équipements et des services de la pépinière d'entreprises sont inférieurs à ceux du marché.
  • L'espace de coworking : Cette formule ne met que très peu de bureaux individuels à la disposition des "adhérents" ; on y trouve plutôt une ambiance de plateforme type openspace. Comme son nom l'indique, c'est essentiellement un espace de rencontres et d'échanges qui fonctionne sous le principe du partage des connaissances et de la mise en commun d'expériences.
    Le coût pour accéder à un espace de coworking est assez élevé.
  • La société de domiciliation : Elle permet à l'auto-entrepreneur de bénéficier d'une adresse prestigieuse. Il peut disposer d'une salle de réunion qui répond à des besoins ponctuels ou choisir en option les services d'assistance téléphonique (accueil et transfert des appels) et de gestion du courrier (réexpédition).
    C'est une solution bien adaptée pour les micro-entrepreneurs, s'ils acceptent de n'avoir qu'une adresse "remarquable" avant qu'elle ne devienne "prestigieuse" afin que le coût engagé reste raisonnable.

Plusieurs de ces solutions, comme la société de domiciliation par exemple, facilitent l'application du partage authentique entre vie professionnelle et vie personnelle. L'auto-entrepreneur situe tous les papiers officiels de son entreprise hors de son domicile ainsi que toutes ses réunions et ses rendez-vous.

Le micro-entrepreneur est à son domicile uniquement pour travailler devant son PC ou dans l'atelier pour lequel il a (quand même) annexé le garage à son activité !

Découvrir la domiciliation nouvelle génération

Par Julia le jeudi 16 mai 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs