Quelles sont les limites de Travailler à son domicile personnel

Plus d’autonomie et de liberté, moins de stress et de temps trajets, installé dans un univers confortable et familier…. De toute évidence, un télétravailleur bénéficie de multiples avantages à envier. À tel point que ce mode de travail est aujourd’hui encouragé : un quart des salariés français ont recours au télétravail, généralement un ou deux jours par semaine (IFOP, 2017). Pourtant, travailler depuis son lieu de vie personnel amène parfois à se confronter à différentes limites.

travail à son domicile personnel

Attention à l’isolement social !

À première vue, travailler depuis son domicile semble un privilège qui est pourtant difficilement assumé par le salarié. En effet, il est facile de constater par un regard extérieur qu’un télétravailleur salarié ou freelance semble profiter d’un certain confort. Mais ce fait suscite parfois la jalousie ou encore les méfiances des collaborateurs. Un manque de confiance s’installe pour cause de manque de présentiel et donc, potentiellement, de transparence.

Du point de vue du télétravailleur, cette situation idéale peut rapidement virer au cauchemar, rendant certains privilèges néfastes pour la productivité professionnelle.

Il est reconnu qu’un manque d’organisation ou, à l’inverse, une addiction au travail peut engendrer une sur activité puis terminer par un burn-out.

L’isolement représente la principale conséquence du télétravail. Elle augmente le risque de perte d’esprit d’équipe et de sentiment d’appartenance du salarié au collectif. Il en découle parfois un manque de communication entre le salarié et son équipe et, sans trop d’interaction ses marques de reconnaissance du collectif envers le travailleur se font plus rares.

 

Difficile de séparer travail et famille

Le second challenge consiste à séparer les vies professionnelle et privée. Par exemple, il sera difficile de s’épanouir professionnellement dans un univers familial conflictuel. De fréquente intrusion ou interruption peuvent causer des pertes de concentration et nuire à la productivité.

Pour le chercheur Tremblay et son équipe, « les membres de l’entourage ne comprennent pas toujours les limites du télétravailleur et se permettent de formuler des demandes de disponibilités qu’ils ne formuleraient pas si la personne ne travaillait pas à la maison ». Et à l’inverse, « pour l’entourage, les parents, les amis, le fait de voir le télétravailleur travailler quelques heures le week-end peut les inciter à dire que celui-ci est toujours en train de travailler ».

Enfin, il n’est pas rare de constater qu’un employé en télétravail accomplit une plus grande quantité de tâches. En effet, un sentiment de culpabilité s’empare du salarié qui le pousse à travailler davantage. Évoluer dans un environnement qui rallie vies professionnelle et privée bouille les frontières du temps dédié à ses deux univers. L’équipement de travail se trouve au domicile, il est donc plus difficile de se distancer du travail à faire, mais aussi d’instaurer des pauses régulières.   La notion spatio-temporelle devient une illusion pour laisser place à une addiction rendant ainsi le temps de travail effectif démesuré et nocif pour la santé.

Travailler depuis son domicile personnel est un idéal controversé. Sans une rigoureuse organisation et de fréquentes activités sociales, le quotidien d’un employé en télétravail peut devenir inconfortable et néfaste pour son bien-être.

Par Julia le mercredi 26 juin 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs