Par Julia le lundi 2 septembre 2019

5 éléments à vérifier avant d’acheter une entreprise

Pour certains apprentis créateurs, reprendre une entreprise peut s’avérer plus rassurant que l’idée d’en créer une de A à Z. D’ailleurs, les chiffres parlent d’eux-mêmes, puisque statistiquement, les sociétés qui sont reprises survivent mieux que les nouvelles nées, en plus d’apporter de nombreux avantages comme une clientèle déjà acquise et une rémunération potentiellement immédiate. Néanmoins, pour être certain d’acquérir LA bonne affaire, quelques précautions sont de rigueur.

LA VALEUR

Tout comme pour le secteur de l’immobilier, de nombreux vendeurs surestiment la valeur de leur affaire, décidant ainsi de s’en séparer à un prix parfois exorbitant. Malheureusement, il est bien difficile d’évaluer la valeur d’une entreprise, car il y a énormément de paramètres à prendre en considération (chiffre d'affaires, matériels, stocks, etc.). Pour commencer, tout comme vous le feriez pour un appartement ou une maison, vous pouvez comparer le prix de l’entreprise ciblée, avec ceux d’autres sociétés de même nature, de même importance, et du même secteur d’activité. Cela vous donnera une base, mais qui restera néanmoins assez floue, à cause d’autres éléments pouvant grandement influencer sa valeur. Le mieux reste donc de vous entourer de spécialistes et professionnels, tel qu’un expert-comptable, un banquier, ou même un avocat. Ces derniers sauront répondre à vos interrogations, et vous épauler dans votre tâche.

LES COMPTES

Le meilleur moyen de s’assurer de la viabilité de l’entreprise est encore de vérifier tout son actif et son passif. Des comptes bien gérés seront forcément de meilleur augure qu’une comptabilité désordonnée. De même, tous les points qui ne sembleraient pas cohérents, ou explicables, doivent vous alerter et tirer le signal d’alerte. Pour toutes ces questions, l’aide d’un expert-comptable est plus que conseillée, car il saura déceler les mouvements suspects dans une jungle de chiffres avec lesquels tout le monde n’est pas spécialement à l’aise.

LA CLIENTÈLE

Une bonne entreprise est avant tout la cible d’une clientèle nombreuse et renouvelée. En effet, avoir un bon chiffre d’affaires ne fait pas tout, et certaines situations peuvent vite devenir inconfortables. Ainsi, vérifiez bien que cette dernière est issue d’un panel constant et varié, sans aucun lien avec l’ancien propriétaire. Il est important d’éviter les situations de dépendance, par exemple lorsque la société n’a qu’un ou deux gros clients, qui représentent à eux seuls 90 % des recettes. Si c’était le cas, vous pourriez avoir quelques surprises en les voyant déguerpir à la concurrence, et je parle en connaissance de cause.

LE PERSONNEL

Interrogez les employés pour connaître les détails que le vendeur pourrait tenter de vous cacher. Effectivement, il est toujours intéressant d’en savoir plus sur le fonctionnement de l’entreprise, ou même sur sa réputation auprès des différents collaborateurs et partenaires. De même, assurez-vous qu’aucun employé n’a lancé de procédures contre la société, notamment aux prud’hommes, sans que cela n’ait été notifié dans les documents officiels.

LES CONTRATS

En achetant une entreprise, vous achetez aussi ses contrats et divers engagements auprès de structures extérieures. Ainsi, plusieurs éléments doivent être vérifiés, pour avoir la certitude de s’éviter de futurs problèmes, comme par exemple :

  • le bail commercial qui doit vous laisser un petit moment de tranquillité, que ce soit en ce qui concerne sa durée, son montant, vos obligations d’entretien, etc.,

  • les titres de propriété du matériel, des brevets, ou même des marques déposées,

  • la réglementation de l'activité avec les autorisations ou licences nécessaires pour pouvoir exercer,

  • les accords passés avec des clients ou collaborateurs externes,

  • les contrats bancaires et d’assurance.

À voir également

Par Julia le lundi 2 septembre 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs