Par Julia le mardi 12 novembre 2019

Pourquoi calculer les coûts de fonctionnement ?

On appelle coûts de fonctionnement l'ensemble des dépenses faites par une entreprise pour exister et opérer. Ils regroupent donc le coût des salaires, ainsi que les dépenses d'entretien, de loyer, de fourniture et de prestations diverses. Il s'agit des coûts que l'on peut estimer constants chaque année, sauf changement radical dans la gestion de l'activité.

Il est important de bien estimer ce coût, car il représente le besoin en fonds de roulement de l'entreprise, qui doit être en mesure de financer son fonctionnement si elle veut subsister sur le long terme.

Que sont les coûts de fonctionnement d'une entreprise ?

Les coûts de fonctionnement sont considérés comme des coûts indirects, dans le sens où ils se distinguent des dépenses d'investissement, dans l'achat de matériel par exemple. Un coût de fonctionnement ne génère pas directement de retour sur investissement, il sert à faire vivre l'entreprise pour qu'elle puisse investir, produire et générer un profit sur la base de son chiffre d'affaires.

Le coût de production du service ou du produit proposé dans le cadre de l'activité est ce qu'on appelle un coût direct. Il est important pour une entreprise de distinguer les charges directes des charges indirectes.

On peut répartir les coûts de fonctionnement entre les dépenses administratives, les coûts financiers, les dépenses irrécupérables et les dépenses de représentation. Les dépenses administratives incluent notamment les salaires et tout achat de fourniture, ainsi que les prestations régulières comme les frais bancaires fixes ou les factures de comptables.

Les coûts financiers recouvrent les frais bancaires liés aux intérêts, aux découverts ou à l'émission de chèques. On appelle dépenses irrécupérables l'ensemble des dépenses qui ne seront ni remboursées ni récupérées, et sont donc considérées comme perdues. Enfin, les coûts de représentation sont celles qui sont faites dans le cadre de voyages d'affaires ou de séminaires, de colloques ou de rendez-vous professionnels.

Le calcul des coûts de fonctionnement

La comptabilité analytique use de trois types de coûts intermédiaires pour calculer les coûts de fonctionnement d'une entreprise. Il s'agit des coûts d'achat, des coûts de production et des coûts de distribution. Le montant de ces trois coûts additionnés est le coût de fonctionnement.

Bien recenser le coût de fonctionnement permet de calculer des indicateurs importants comme la marge de l'entreprise, le seuil de rentabilité et le besoin en fonds de roulement (BFR), qui à leur tour permettent d'estimer les besoins de financement de la structure.

L'indicateur essentiel est le coût de revient des produits ou du service de la société. Ce coût de revient est obtenu en divisant la somme des charges directes et indirectes par la quantité d'exemplaires produits ou le volume de services. Ce coût de revient devra être confronté aux ventes pour calculer la rentabilité de l'entreprise.

Bien identifier ses coûts est également un bon moyen de comprendre comment les réduire. Une fois identifiées les dépenses régulières de l'entreprise, il est possible d'arbitrer sur la nécessité de chacune d'entre elles, et de choisir une éventuelle réduction de certains postes. Se poser des questions sur les prix pratiqués par les fournisseurs fait partie de la gestion du budget de la société.

À voir également

Par Julia le mardi 12 novembre 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs