Par Julia le mercredi 24 juillet 2019

Comment gérer ma comptabilité freelance ?

Même si les obligations comptables du statut de freelance sont assez simples, cette partie du travail n’est pas à négliger. S’entourer d’un expert-comptable, noter scrupuleusement les entrées et sorties d’argent et bien déclarer son chiffre d’affaires sont quelques réflexes importants. 

comptabilité en freelance

Les obligations comptables du freelance 

Le freelance en micro-entreprise

Elles sont assez peu nombreuses : 

  1. Tenir un livre-journal reprenant l’ensemble des recettes en détail. Pour les commerçants, il s’agit de tenir à jour un registre des achats. 

  2. Conserver toutes les factures et les justificatifs de dépenses. 

  3. Bilan annuel et compte de résultat ne sont pas nécessaires. 

  4. Le micro-entrepreneur doit déclarer à l’Urssaf ses recettes de manière mensuelle ou trimestrielle. 

Les recettes doivent obéir au formalisme suivant : montant de la recette en euros, la date d’encaissement, l’origine de la recette et le nom du client, le moyen de paiement utilisé et la référence à la facture qui a donné lieu au versement. 

Le freelance hors micro-entreprise

Hors micro entreprise, les obligations comptables du freelance sont un peu plus conséquentes. Ce type d’entrepreneur est en effet au régime réel d’impôt sur le revenu (IR) et, à ce titre, il possède les mêmes obligations comptables qu’une société imposée à l’IR. On distingue deux types de structures : 

  1. Celles imposées dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) doivent tenir une comptabilité d’engagement qui récapitule les créances et les dettes. A cela s’ajoute la tenue d’un livre-journal et d’un grand livre ainsi que l’établissement de comptes annuels. 

  2. Celles imposées au titre des bénéfices non commerciaux (BNC), comme les professions libérales doivent tenir une comptabilité de trésorerie qui implique de noter tous les mouvements financiers au quotidien. Il convient aussi d’enregistrer les encaissements et décaissements ainsi que les factures de dépenses et factures impayées au jour de la clôture de l’exercice. 

Bien entendu, les freelances hors micro entreprise doivent aussi déclarer régulièrement leur chiffre d’affaires, pour être à même de payer leurs charges. 

Le freelance en portage salarial

Le freelance en portage salarial est celui qui a le moins d’obligations comptables. C’est la société de portage qui s’en charge pour lui, moyennant un pourcentage prélevé sur le chiffre d’affaires de l’entrepreneur. 

Faut-il avoir recours à un expert-comptable lorsque l’on est freelance ? 

En micro entreprise, le recours à un expert-comptable n’est pas forcément indispensable, la comptabilité s’avérant très simple. Il peut être intéressant de souscrire à une offre d’expertise comptable en ligne qui permet à l’entrepreneur de créer facilement ses devis et factures, de suivre en temps réel l’état de ses comptes bancaires et d’accéder à un outil qui détaille ses recettes et dépenses. 

 

Lorsque les obligations comptables se font plus lourdes, il est judicieux de faire appel à un professionnel qui décharge le travailleur indépendant de cette partie assez chronophage. En plus d’assurer la comptabilité et d’aider le freelance à remplir toutes ses obligations comptables, ce professionnel s’avère aussi de bon conseil pour accompagner la société dans son évolution, donner des pistes d’optimisation fiscale ou offrir un accès à des logiciels qui facilitent le travail quotidien. 

À voir également

Par Julia le mercredi 24 juillet 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs