Par Julia le vendredi 30 août 2019

Faire le bilan sur la viabilité de son entreprise

Lorsque l’on crée son entreprise, il est nécessaire d’avoir une vision à court ou moyen terme de la viabilité de cette dernière. La question de sa rentabilité se pose, et il faut savoir comment vont se dérouler les premiers mois d’activité. Bien que cela ne soit pas une science exacte, vous pouvez vous aider d’un prévisionnel financier pour y voir plus clair.

CARACTÉRISTIQUES

Le prévisionnel financier permet d’anticiper vos futures rentrées et sorties, en mesurant votre probable rentabilité, mais aussi vos besoins financiers divers. Loin de n’être qu’un banal résumé du projet, il demande beaucoup de travail et de minutie, et peut vous donner une excellente vision de votre entreprise sur les 3 premières années de son activité. C’est donc un document très utile, à réaliser à la création ou avant toute reprise d’activité, et qui vous évitera de vous engager plus loin dans ce qui pourrait être finalement un gouffre financier.

COMPOSITION

Comme je le disais plus haut, le prévisionnel financier n’est pas un document anodin, et il se compose de plusieurs éléments essentiels, qui vous permettront d’être aussi précis que possible concernant la rentabilité et la viabilité de votre entreprise :

  • Le compte de résultat : En vous basant sur une période précise, par exemple une année, vous additionnez les recettes prévues avec les dépenses correspondantes, et vous déterminez le bénéfice de votre activité sur ces 12 mois. Il s’agit donc d’un compte global anticipé, et qui récapitule tous les mouvements financiers concernant votre affaire.

  • Le seuil de rentabilité : Ce calcul est important pour savoir quel chiffre d’affaires minimum est nécessaire pour l’obtention d’un bénéfice au moins égal à zéro. Calculé à partir des charges fixes et variables, il est important de bien faire la distinction entre ces dernières pour que le résultat soit cohérent.

  • Les soldes intermédiaires de gestion : Récupérés à partir de votre compte de résultat, ces chiffres sont des ratios qui vous permettent d’analyser plusieurs sections de votre entreprise, et de pouvoir agir en cas de nécessité. Il s’agit de la marge brute, de la valeur ajoutée, de l’excédent brut d’exploitation, du résultat d’exploitation, du résultat courant avant impôt, et du résultat de l’exercice.

  • Le plan de financement : Cet élément est primordial au lancement de votre entreprise, puisqu’il va vous permettre d’évaluer la faisabilité financière de votre projet, en vous renseignant sur vos besoins et en recensant les ressources qui vont vous permettre de les obtenir.

  • Le plan de trésorerie : La trésorerie est une question essentielle pour une entreprise, puisque c’est elle qui permet, entre autres choses, le fonctionnement d’une grande partie de cette dernière. Ce plan est un tableau qui vous permet d’anticiper le solde de trésorerie mois par mois, grâce aux divers mouvements financiers que forment les encaissements et les décaissements.

  • Le bilan : Ce document est un récapitulatif de ce que l’entreprise possède et doit (actifs et passifs). Les actifs sont les immobilisations, les créances clients, les stocks, etc. Les passifs sont les prêts bancaires, les apports en capital effectués par les associés, les dettes fournisseurs, etc.

En conclusion, pour réaliser un bon prévisionnel financier, vous devez recenser très précisément les données qui composeront votre activité. Il est impératif que vous partiez sur des bases solides, tout en n’étant pas trop optimiste, et en estimant correctement vos besoins. Si vous vous sentez dépasser, de nombreux spécialistes peuvent vous aider, n’hésitez pas à les solliciter.

À voir également

Par Julia le vendredi 30 août 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs