Par Julia le mercredi 24 juillet 2019

Faire son bilan comptable

Le bilan comptable annuel est l’obligation fiscale de toutes les entreprises, peu importe (ou presque) leur forme juridique. Cet exercice est l’occasion de faire le point sur les performances et les objectifs, tout en envisageant l’avenir sous un nouveau jour. Toutefois, il peut s’avérer difficile à appréhender, faisons donc le point sur les étapes à connaître.

bilan comptable

LE BON OUTIL

Devant le large choix de logiciels sur le marché, posez-vous les bonnes questions. Quelles sont les fonctionnalités dont vous avez besoin ? Devez-vous respecter une compatibilité précise ? Quels sont les fournisseurs qui proposent les meilleurs services après-vente et rapports qualité/prix ? Réfléchissez-y posément, et si possible avec les conseils d’un comptable.

VENTE ET ACHAT

Il s’agit ni plus ni moins de s’assurer de la bonne intégration dans votre comptabilité de toutes les ventes et de tous les achats qui ont transité par votre société. Pour cela, pas de secrets, il faut faire le point avec les factures émises et reçues.

PAIES ET CHARGES SOCIALES

Pour cette partie, vous devez vérifier l’enregistrement des salaires et cotisations sociales versées, grâce aux bulletins de salaire distribués et aux bordereaux de charges acquittées.

TVA

Les modalités de la TVA diffèrent en fonction du régime de votre entreprise (simplifié ou réel), mais dans tous les cas, il est nécessaire de lister vos déclarations de TVA enregistrées pendant l’année. 

EMPRUNT

Si votre entreprise a contracté un ou plusieurs prêts, vous devez procéder à la comptabilisation des montants empruntés et des remboursements effectués le cas échéant.

CALCUL DES AMORTISSEMENTS

Plus compliqué, cette étape concerne l’usure du matériel et des outils nécessaires à votre activité. Ces éléments ayant une durée de vie limitée, vous devez estimer leur valeur restante. Le logiciel comptable est particulièrement utile pour cette question, puisqu’il peut s’en charger grâce à un module de gestion rapide et sécurisé.

STOCKS OU PRESTATIONS EN COURS

Vous devez faire l’inventaire physique des marchandises ou matières premières achetées, qui n’ont pas été consommées ni vendues à la clôture de l’exercice. Si vous n’êtes pas concernés, faites le point sur les prestations en cours.

PROVISIONS

Votre entreprise peut courir certains risques tels que le non-recouvrement de créances ou d’autres litiges judiciaires. Recensez-les, évaluez-les et comptabilisez-les dans vos chiffres.

IMPÔTS

En fonction de votre forme juridique, il peut être utile de comptabiliser certains impôts tels que l’IS (impôt sur les sociétés) et la CVAE (contribution sur la valeur ajoutée des entreprises).

ÉDITER LE BILAN

Une fois toutes ces étapes passées et consignées, vous pouvez éditer vos comptes annuels. Ces derniers incluent trois éléments : 

  • Le bilan qui regroupe le patrimoine de l’entreprise à la clôture annuelle de ses comptes, à savoir ce qu’elle possède (actifs) et ce qu’elle doit (passif).

  • Le compte de résultat qui permet de quantifier les produits (recettes générées) et les charges (achats et autres frais engagés).

  • L’annexe qui détaille plus explicitement certains chiffres du bilan et du compte de résultat.

 

Comme vous pouvez le constater, faire votre bilan nécessite d’avoir assuré un suivi correct de votre comptabilité tout au long de l’année. Si ce n’est pas le cas, pas de panique, vous pouvez tout reprendre point par point, mais le travail à fournir n’en sera que plus complexe et fastidieux.

À voir également

Par Julia le mercredi 24 juillet 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs