Par Julia le mardi 8 octobre 2019

Faire un point finance, pour mieux conceptualiser la suite de son entreprise

Régulièrement, une entreprise doit faire le point sur sa gestion comptable et son état financier, pour anticiper l’avenir et faire l’analyse des éléments à travailler. La composition d’un bilan financier s’impose comme la solution idéale, puisque ce document précis s’appuie sur l’exploitation du chiffre et des comptes en cours de l’activité, et permet d’apprécier le résultat et la rentabilité de ladite société. La comptabilité est un exercice complexe, mais voyons de manière simplifiée ce qui le constitue.

DÉFINITION DU BILAN FINANCIER

Le bilan financier d’une entreprise est un tableau comptable de 2 colonnes, avec à gauche les actifs de la société, et à droite ce qui compose son passif. Le total des actifs ne doit jamais être inférieur à celui du passif, sauf si l’activité est en difficulté, puisque les ressources du passif sont destinées à se retrouver dans les actifs. Concernant ce tableau, les actifs sont à classer par ordre croissant du degré de liquidité (du moins liquide au plus liquide). Pour les ressources du passif, le classement est à faire par rapport aux critères d’exigibilité, des dettes de l’entreprise à long terme aux plus urgentes à traiter. Ce bilan est le résultat d’un travail minutieux de vérification des comptes, même si les logiciels de comptabilité éditent des bases précises et efficaces.

À QUOI CORRESPONDENT LES ACTIFS ?

Les actifs comprennent toutes les richesses financières de l’entreprise, à savoir ses ressources à valeur comptable positive (trésorerie, créances, biens immobiliers, etc.). Dans un bilan, les actifs sont toujours divisés en 2 catégories :

  • les actifs immobilisés, pour les éléments comptables qui ne sont pas destinés à évoluer à court terme (immobilier, marque, prêts accordés, etc.),
  • les actifs circulants, pour les moyens financiers dont la valeur change sans cesse, et qui sont appelés à rester moins d’un an dans les comptes de l’entreprise (stocks, trésorerie, créances des clients, etc.).

DE QUOI SE COMPOSE LE PASSIF ?

Les éléments du passif désignent les ressources du patrimoine de l’entreprise, mais dont la valeur comptable est négative. Plus simplement, il s’agit des dettes de la société vis-à-vis de tiers internes et externes, et qui permettent de financer en partie ses actifs. L’intégralité du passif inscrit au bilan est composée de 2 sections :

  • les capitaux propres, qui désignent les dettes à long terme et considérées comme immobilisées sur les comptes (capital social, réserves d’argent, résultat de l’exercice clôturé, etc.),
  • les dettes, dans lesquelles sont englobées toutes les sommes devant être remboursées à moyen ou court terme (emprunts bancaires, dettes fournisseurs, etc.).

Certaines entreprises choisissent aussi d’inclure dans cette partie comptable un prévisionnel des charges et risques imprévus, correspondant par exemple à un entretien de matériel ou à des clients qui ne payent pas leurs créances. L’entreprise évite ainsi de se retrouver prise au dépourvu côté trésorerie.

En conclusion, la composition d’un bilan financier permet à une entreprise d’évaluer son équilibre financier, et de mesurer la solvabilité de son business. Tous les éléments importants de la comptabilité de l’activité sont passés au crible, facilitant ainsi l’élaboration d’un plan d’affaires à court et moyen terme pour la société. Ce bilan peut être réalisé en interne, mais les compétences d’un expert-comptable sont conseillées pour garantir à l’entreprise le résultat de l’exercice.

À voir également

Par Julia le mardi 8 octobre 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs