Par Julia le mercredi 16 octobre 2019

Fusionner deux entreprises

Pour un grand nombre de personnes, le processus de fusion entre deux entreprises est complexe et relativement flou. Pourtant, son principe est simple sur le fond, et il entraîne dans son sillage de nombreuses conséquences.

DÉFINITION

La fusion de deux entreprises consiste en la réunion de ces dernières, et en une mise en commun de chacun de leur patrimoine. Un tel processus conduit donc à ne plus former qu’une seule société, avec des avantages intéressants pour chacune des deux.

QUELS SONT LES DIFFÉRENTS TYPES DE FUSION ?

Il existe 4 dispositions possibles pour une fusion, chacune avec ses avantages et ses inconvénients, et choisie en fonction des raisons qui se cachent derrière une telle décision :

  • La fusion absorption, pour laquelle une entreprise acheteuse devient « absorbante », et une seconde achetée est quant à elle « absorbée ». Le patrimoine de la seconde est totalement assimilé par la première, y compris ses associés et salariés.
  • La fusion création, qui résulte de la création d’une nouvelle entreprise à la suite de la fusion des deux entités. Cette option est rarement choisie, puisqu’il peut être plus difficile pour deux entreprises d’accorder leurs violons sur les futures modalités.
  • La fusion par l’apport de titres, aussi rare que la fusion création, elle consiste en un don de titres d’une société à une autre, pour obtenir en retour une rémunération sous forme de titres. La seconde devient alors une filiale de la première, comme une sorte d’investissement.
  • La fusion par l'apport partiel d'actifs, consiste en une sorte de rachat partiel d’une entreprise par une autre, puisque cette dernière apporte dans la première une partie de son actif et de son passif, tout en obtenant en échange un certain nombre de titres.

QUELS SONT LES AVANTAGES D’UNE FUSION ?

Une fusion se fait souvent à la suite de difficultés financières, notamment dans le cas d’une société absorbée qui transmet ses créanciers à l’autre, et permet ainsi d’éviter une liquidation judiciaire. De plus, même si les deux activités sont différentes, leurs besoins peuvent les rendre interdépendantes, et il devient alors intéressant pour les deux d’unir leurs forces pour des questions de réduction de coût.

D’un autre côté, il peut s’agir d’une décision plus tactique, pour récupérer des parts de marché, simplifier un fonctionnement, ou même installer une sorte de monopole commercial. Une telle absorption ouvre la voie à de nouvelles performances pour chacune des entreprises, ainsi qu’à une plus grande attractivité, puisque les deux peuvent bénéficier de la notoriété de l’autre.

Dans la majorité des cas, les associés et dirigeants des deux sociétés gardent leurs postes dans la nouvelle entité, et les patrimoines et ressources sont mis en commun, permettant ainsi aux dirigeants des deux entreprises d’en sortir gagnants.

QUELS SONT LES INCONVÉNIENTS D’UNE FUSION ?

Dans le cas d’une entreprise absorbée, cette dernière disparaît totalement, jusqu’à son nom et son image qui tombent, au profit de ceux de l’absorbante. C’est donc une conséquence difficile pour toutes les équipes, qui peuvent se sentir « déracinées », mais aussi pour les consommateurs, qui dans leur incompréhension peuvent ne pas suivre le mouvement. Une bonne communication est primordiale pour informer et rassurer, sous peine de ne pas obtenir les effets escomptés.

De plus, dans certains cas, une fusion peut conduire à la suppression d’un nombre important de postes, notamment pour les doublons ou les emplois peu rentables. C’est donc un risque importante pour les employés, qui ne peut malheureusement pas être évité.

À voir également

Par Julia le mercredi 16 octobre 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs