Par Julia le lundi 26 août 2019

Gestion difficile, qui peut m'accompagner ?

Problème de trésorerie, dettes, commandes en baisse, perte d’un gros client  ? Ces aléas peuvent parfois affecter la vie de votre entreprise, voire la mettre en péril. Il est alors important de savoir demander de l’aide. 

Se faire accompagner

En cas de difficulté dans la gestion de votre entreprise, plusieurs structures peuvent vous accompagner. Elles vous aideront à établir un diagnostic et à trouver éventuellement des aides financières.

  • Le Centre d’Information sur la Prévention des difficultés des entreprises (CIP)

Il propose un dispositif appelé les « Entretiens du jeudi », animé par des experts bénévoles. Un expert-comptable ou un commissaire aux comptes, un avocat et un ancien juge du Tribunal de Commerce vous reçoivent de manière confidentielle, anonyme et gratuite pour évaluer la situation de votre entreprise et vous orienter. Ils peuvent aussi vous conseiller un soutien psychologique.

  • La Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI)

La CCI vous accompagne dans la création de votre entreprise, mais aussi en cas de difficulté financière. N’hésitez pas à faire appel à ses experts. Un regard externe sur vos difficultés ne peut que vous être bénéfique. Elle propose notamment une aide financière appelée « CCI Prévention » aux entreprises en difficulté de plus de 5 salariés avec un chiffre d’affaires d’au moins 800 000 euros annuels. Elle peut leur accorder un prêt de 30 000 à 100 000 euros. De plus, la CCI possède un site internet dédié aux aides aux entreprises : les-aides.fr, sur lequel vous trouverez toutes les aides dont vous pouvez bénéficier en fonction de votre situation.

Demander une aide financière

Pour redresser votre entreprise, certaines structures peuvent vous accorder un coup de pouce financier salvateur.

  • Les aides publiques

Sous certaines conditions, l’État et les collectivités territoriales (Conseils Régionaux et Conseils Départementaux) peuvent vous accorder des aides financières : délai de paiement, exonération d’impôts ou de taxes, aide directe, cautionnement… Chaque région ou département propose des aides différentes. Contactez celle ou celui dont dépend votre siège social.

  • Les comités d’aide aux entreprises

La Commission des Chefs des Services Financiers (CCSF) peut vous accorder des délais de paiement pour vos cotisations fiscales et sociales, en cas de problème de trésorerie. Elle peut même annuler vos majorations et pénalités de retard, si vous régularisez votre situation. La demande s’effectue au secrétariat de la CCSF, situé à la Direction Départementale des Finances Publiques ou au Service des Impôts des Entreprises dont vous dépendez.

Le Comité Départemental d'Examen des problèmes de Financement des entreprises (Codefi) aide les entreprises de moins de 400 salariés dans leur redressement ou leur restructuration. Il propose et finance un audit et accorde également des prêts. Il exerce aussi un rôle de médiateur auprès des partenaires de l’entreprise (banques, fournisseurs, créanciers…). La demande doit être adressée à la Trésorerie Générale de votre département.

Le Comité Interministériel de Restructuration Industrielle (Ciri) s’adresse aux entreprises de plus de 400 salariés. Il propose des prêts et des audits. La demande doit être adressée à la Direction Générale du Trésor, qui assure le secrétariat général du Ciri.

Vous l’aurez compris, en cas de difficulté dans la gestion de votre entreprise, vous n’êtes pas seul. De nombreuses structures peuvent vous accompagner et vous orienter pour trouver une aide financière. Osez demander de l’aide pour redresser votre situation le plus tôt possible !

À voir également

Par Julia le lundi 26 août 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs