Accueil / Création Entreprise / Le guide pour exercer le métier d’électricien en indépendant

guide-creer-son-entreprise

Le guide pour exercer le métier d’électricien en indépendant

★ ★ ★ ★ ★ (27)
Julia Boissy 27/09/2022 Temps de lecture : 6 min

Le métier d’électricien fait partie des métiers d’avenir dans le domaine du BTP. Beaucoup d’électriciens exercent en tant que salariés mais travailler à son compte semble promettre de multiples avantages. Vous voulez devenir électricien indépendant ? Ce guide peut vous aider à atteindre votre objectif.

Digidom image societe de domiciliation

Le métier d’électricien fait partie des métiers d’avenir dans le domaine du BTP. Beaucoup d’électriciens exercent en tant que salariés mais travailler à son compte semble promettre de multiples avantages. Vous voulez devenir électricien indépendant ? Ce guide peut vous aider à atteindre votre objectif.

 

Le métier d’électricien requiert-t-il un diplôme ?

 

L’exercice de ce métier demande une qualification professionnelle, que vous soyez électricien salarié ou indépendant. Les diplômes requis vont du CAP au BTS, ainsi, vous pouvez exercer le métier d’électricien indépendant et avoir votre propre entreprise en détenant un CAP spécialisé en préparation et réalisation de différents ouvrages électriques. Vous pouvez accéder à ce métier également en détenant un Brevet professionnel  en installations et équipements électriques. Sinon, le métier s’ouvre à vous avec un baccalauréat sciences et technologies industrielles génie Électrotechnique ou le baccalauréat  professionnel ELEEC  ou Electrotechnique, Energie et Equipements communicants. A part ces diplômes, les deux BTS dans les domaines suivants donnent accès au métier d’électricien indépendant : Electrotechnique ou domotique. Il suffit donc d’avoir un de ces diplômes pour devenir électricien et exercer en indépendant. Il est d’ailleurs possible de faire une reconversion professionnelle en suivant une des formations permettant d’obtenir un de ces diplômes. A noter qu’il est possible d’exercer sans détenir de diplôme mais en justifiant de trois années d’expérience en tant qu’électricien salarié au sein d’une entreprise.

 

Choisir le bon statut juridique pour exercer le métier d’électricien indépendant

 

Pour exercer le métier d’électricien à votre compte, vous avez quatre solutions. La première est de choisir le statut auto-entrepreneur, la meilleure option pour démarrer votre carrière. L’auto-entreprise est ultra-simplifiée et promet des avantages fiscaux et sociaux. Néanmoins, il présente un hic, vous devez respecter le plafond du chiffre d’affaires sinon la sortie du régime micro-entrepreneur sera inévitable. Ensuite, vous pouvez privilégier l’entreprise individuelle, qui ne vous oblige pas à monter une entreprise en tant qu’électricien exerçant en nom propre. L’avantage par rapport au statut d’auto-entrepreneur est qu’il n’y a aucune limitation de chiffre d’affaires. Par contre, elle présente des inconvénients en matière de charges sociales.

Sinon, vous pouvez opter pour deux entreprises unipersonnelles dont l’EURL et la SASU. L’EURL est une entreprise à part entière, bien adaptée aux besoins d’un électricien à son compte. De plus, il met votre patrimoine personnel à l’abri en cas de difficultés. La SASU, quant à elle, vous offre permet d’éviter l’affiliation auprès de la Sécurité Sociale des Indépendants. Bref, au début, privilégiez le statut d’auto-entrepreneur et lorsque vos activités se développement, n’hésitez pas à créer une société : une EURL ou une SASU.

 

Autres informations importantes concernant le métier d’électricien indépendant

 

Pour devenir électricien indépendant, il faut suivre le stage de préparation à l’installation sachant que ce professionnel est qualifié d’artisan. Rendez-vous auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat pour suivre la formation. Ensuite, remplissez toutes les démarches relatives à la constitution de société. Les formalités à remplir varient suivant le statut juridique privilégié. L’assistance d’un professionnel est souvent utile, surtout pour les formalités lourdes en cas de création d’une EURL ou d’une SASU.  Lorsque les formalités sont accomplies, il faut procéder à la souscription d’une assurance, cette étape est obligatoire. Privilégiez la formule adaptée à votre métier pour bien être couvert en cas d’incident. Il existe deux types d’assurance obligatoires pour un électricien :

  • assurance responsabilité civile
  • assurance décennale


avatar

Julia Boissy


Découvrez notre solution d’accompagnement pour entrepreneurs

plane-down-to-top plane-right-to-left

Découvrez notre solution d’accompagnement pour entrepreneurs

Demande de rappel