Par Julia le dimanche 25 août 2019

Comment choisir ses associés dans une sarl ?

S’il est difficile au quotidien d’accorder sa confiance, imaginez le dilemme lors de la création d’une entreprise, notamment pour choisir un associé. Toute association entraîne des interrogations auxquelles il n’est pas facile de répondre. Entre vision partagée et compétences adéquates, c’est autant de travail d’enquête pour l’entrepreneur, et de recherche du collaborateur idéal qui peut être compliqué, d’autant plus que c’est un choix à forte responsabilité. Si vous êtes un dirigeant ou un gérant d’entreprise dans ce cas, voici quelques conseils pour savoir comment et avec qui vous associer pour privilégier le bien de votre société.

LA SYNERGIE DES COMPÉTENCES

En entreprise, un grand nombre de profils sont nécessaires pour un bon fonctionnement et un développement optimal, du dirigeant à responsabilité au collaborateur plus spécialisé. Il est donc plus judicieux de faire des choix méthodiques, et de vous associer avec une personne qui complétera les compétences déjà en place, sans étouffer les autres ou vous-même en tant qu’entrepreneur et gérant du projet. Cette synergie des compétences ne peut avoir que des effets bénéfiques pour votre société, aussi bien pour sa gestion quotidienne que pour son administration à long terme. Elle vous évitera aussi des conflits, puisque les associés choisis n’empiéteront pas sur les autres territoires.

CONFIANCE ET PASSÉ EN ENTREPRISE

Pour n’importe quelle création de projet, et peu importe le statut des sociétés (SARL, EURL, SAS ou même Startup), la confiance est un point essentiel à ne pas négliger, sous peine d’être confronté à de graves problèmes d’ordre juridique. Trop de choses sont en jeu, que ce soit en termes de responsabilité, de compétence, ou même de gestion, et tout associé doit s’en montrer digne. Mais alors comment se protéger des individus néfastes ? En vérifiant le passé de la personne ciblée, notamment en ce qui concerne les questions de business. Vous devez analyser les échecs, les réussites, mais aussi l’honnêteté et la fiabilité fiscale, administrative, et juridique. Vous devez protéger votre entreprise de ceux qui peuvent contribuer à son échec.

LE PARTAGE D’UNE VISION COMMUNE

Tout le monde n’a pas les mêmes attentes pour ce qui concerne la gestion d’une société, c’est pourquoi il est impératif que vos souhaits et valeurs soient aussi ceux de votre associé. Stratégie, développement, projet social, etc., il y a peu de chances que votre entreprise et votre association soient toutes deux des succès, si vos réponses à ces grands sujets d’entrepreneurs ne vont pas dans la même direction. Soyez prévoyant, mettez au clair ensemble votre vision de la société idéale, et les actions à privilégier pour y parvenir. Sur papier et avant toute signature, précisez aussi les moyens à y consacrer, qu’ils soient d’ordre financiers, matériels, humains, ou juste éthiques.

PRÉVOIR LES MODALITÉS DE L’ASSOCIATION

Pour assurer à plusieurs la direction d’une entreprise, des précautions sont à prendre, et en matière de création ou de gestion de projet, celles-ci sont plus que jamais nécessaires, notamment par la rédaction d’un pacte d’associés. Ce dernier permet d’acter certaines questions, telles que : 

  1. la répartition du capital de la société,
  2. le rôle et la responsabilité de chacun dans l’entreprise, évitant ainsi les potentiels conflits de compétence, 
  3. la rémunération, puisque personne ne s’investit dans un business par simple plaisir. 

Dans tous les cas, en plus des statuts de la société, pensez vraiment à ce pacte pour protéger les intérêts financiers ou juridiques de tout le monde, et poser ainsi les bases d’une longue et fructueuse association.

Démarrer mon entreprise

Par Julia le dimanche 25 août 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs