domicile.svg
La solution pour votre entreprise

Externalisez votre boîte aux lettres et ne vous tracassez plus jamais pour vos courriers

Le coût de création d’une SASU

SA, SCI, SNC, SARL ou SAS, quel que soit le statut juridique pour lequel vous optez, toute création de société nécessite obligatoirement de respecter un certain nombre de formalités administratives, fiscales et juridiques en vue de son immatriculation.

Rédaction des statuts, publication dans un journal d’annonces légales et enregistrement au greffe, il est important de prendre en considération certaines conditions et de prévoir le coût de ces formalités avant de se lancer dans la création d’entreprise.

Quels sont les coûts engendrés lors des étapes de la création d’une SASU ?

Créer une SASU comprend le coût des formalités d’une part et le coût de la rédaction des statuts d’autre part. Il est important de noter que les tarifs relatifs à la rédaction des statuts fluctuent selon si vous avez recours à un expert-comptable ou un avocat.

Création de SASU : publication d’un avis de constitution dans un journal d’annonces légales

Avant d’être en mesure de déposer les documents nécessaires à l’immatriculation de votre nouvelle entreprise auprès du CFE, vous devez préalablement publier un avis de constitution dans un journal d’annonces légales. En fonction du département dans lequel se situe le siège social de votre société, le prix varie entre 200 euros et 400 euros.

Dépôt du dossier d’immatriculation de la société au CFE

L’immatriculation de votre nouvelle entreprise est inscrite au registre du commerce des sociétés (RCS) ou au répertoire des métiers (RM) si vous comptez exercer une activité artisanale. Cette démarche administrative se fait par le seul intermédiaire du CFE. Vous pouvez également compléter cette formalité en ligne : Guichet-entreprises.fr.

Selon votre département, comptez environ 83.96 euros (CFE) et 200 euros (RM) de plus dans le budget lié aux frais d’immatriculation de votre entreprise.

Création de SASU : la rédaction des statuts

Selon si vous téléchargez des modèles de statuts gratuits en ligne ou sollicitez l’aide d’un professionnel, le coût de la rédaction des statuts varie généralement entre 300 euros et 3000 euros Entre les deux, Digidom vous propose un service sur-mesure vous permettant d’avoir les avantages d’un professionnel tout en prenant en charge les formalités de création de votre future entreprise. Retrouvez toutes les étapes de création de SASU ici.

Les coûts additionnels à payer lors de l’existence juridique d’une SASU : les taxes et le régime fiscal d’imposition

Les entrepreneurs doivent également rajouter les taxes et la TVA sur les montants susmentionnés, normalement payables de leur poche. Ces derniers peuvent éventuellement récupérer certaines sommes en remplissant la première fiche de déclaration d’impôt. Dans ce sens, ils ont la possibilité de faire passer le montant des formalités comme des actes accomplis pour le compte de l’entreprise.

Ainsi, les charges à payer seront déduites du chiffre d’affaires de la société. Souple au niveau de la fiscalité, la SASU permet aux fondateurs d’opter temporairement pour l’impôt sur le revenu (IR). Les charges sociales et les taxes seront alors déduites de la rémunération ou des revenus des associés.

L’imposition des dividendes en SASU

Un des principaux avantages de la création d’une SASU est qu’il n’y a pas de charges sociales à payer sur les dividendes générés par la société. Les dividendes perçus par les associés de l’entreprise ne sont pas non plus assujettis aux cotisations sociales.

La sécurité sociale du dirigeant d’une SASU

Alors que le gérant associé d’une EURL dépend du RSI, le président d’une SASU est assimilé-salarié et bénéficie de plus d’avantages, tels que l’assurance accident ou les congés maternité. En plus d’être plus coûteux en termes de cotisations sociales, il impose la déclaration annuelle ou trimestrielle des cotisations sociale et la tenue d’une fiche de paie. Toutefois, bien qu’il relève du régime des salariés, le président d’une SASU n’a pas droit aux allocations chômage.

En fonction de la nature de votre projet, certaines formalités additionnelles seront à faire, telles que l’ouverture d’une ligne téléphonique, l’INPI, l’assurance ou l’audit. Bien entendu, il ne faut surtout pas oublier la contribution au capital social de départ et le dépôt des fonds à verser sur les comptes bancaires de l’entreprise.

 

N'hésitez pas à nous contacter pour toute aide à la création de votre entreprise, Digidom vous accompagnera pas à pas lors de toutes les démarches.

Découvrez nos solutions

Domiciliation et service d’automatisation du courrier