Par Julia le vendredi 4 octobre 2019

Avoir un service comptabilité en interne ou faire appel à un comptable extérieur

La question d’externaliser ou non sa comptabilité peut vite se poser, dès les premiers jours aux stades suivants du développement de l’entreprise. Pourtant, aucune réponse ne fait réellement consensus en la matière, puisque tout dépend de la taille de la société et de divers autres éléments. Étudions ensemble quelques cas de figure, et les avantages/inconvénients de l’une ou l’autre de ces solutions.

SERVICE INTERNE : DU POUR ET DU CONTRE

Les avantages d’un service dédié sont surtout à l’égard des petites entreprises, puisque la comptabilité de ces dernières est beaucoup moins complexe que les autres. Ainsi, que ce soit par l’intermédiaire d’un salarié ou du dirigeant qui se charge de cet exercice, gérer soi-même sa comptabilité simplifiée permet à une petite affaire d’avoir une bien meilleure réactivité, surtout en cas de nécessité, puisque la disponibilité des données est immédiate. De plus le comptable investi peut aussi gérer les ressources humaines. Faire appel à un prestataire externe s’apparente plus dans ce cas à un recours démesuré, sans parler du coût important qu’il peut revêtir pour une entreprise individuelle. Globalement, un tel système procure une meilleure autonomie, puisqu’il n’est pas question de dépendre de qui que ce soit.

Toutefois, avoir recours à cette solution, c’est se positionner face à un plus grand risque d’erreur. En effet, trop de dirigeants de petites entreprises sous-estiment cette question, alors que la comptabilité est un domaine complexe qui doit être correctement maîtrisé. Il faut donc être certain des connaissances de la personne en charge de cet aspect, sous peine d’avoir un jour de bien mauvaises surprises.

COMPTABLE EXTÉRIEUR : BONNE OU MAUVAISE IDÉE ?

Pour n’importe quelle société, l’intérêt d’un prestataire externe est de ne pas se soucier de la mise en place des dispositions nécessaires à ce service. Ni effectif, ni matériel, ni logiciels pointus, cela représente des économies non-négligeables. Étant donné qu’il s’agit d’un pôle ne concernant pas directement l’activité de l’entreprise en elle-même, il est d’autant plus intéressant de l’externaliser à partir d’une certaine taille et d’un certain chiffre d’affaires, surtout pour éviter des erreurs dommageables. Côté développement, tout l’intérêt réside dans la flexibilité du comptable extérieur, apte à s’adapter à toutes les situations qu’on lui présente. C’est donc un gain de temps, et aussi une marque de crédibilité pour la communication de l’entreprise. À noter que ce recours à un expert externe ne peut être que partiel, puisqu’une partie de la comptabilité, la plus simple, peut tout de même être faite en interne (devis et factures clients et fournisseurs, trésorerie, etc.).

RÉCAPITULATIF : QUELLE STRATÉGIE ADOPTER ?

  • Pour les TPE et les entreprises individuelles

Si vous êtes concerné par l’une de ces formes, votre comptabilité est relativement souple et limitée. Ainsi, il est normal de procéder en interne, car elle reste accessible sans l’intervention d’un expert. Pourtant, à partir d’un certain chiffre d’affaires, il peut être utile de faire appel à un comptable extérieur, au moins partiellement, pour vérifier la bonne tenue et la cohérence des comptes.

  • Pour les PME et les grandes entreprises

Contrairement aux formes précédentes, et à partir d’une certaine taille, il est incontournable de s’offrir les moyens d’un service spécialisé ou d’un expert-comptable. Sans remettre en question la tenue d’une comptabilité minimum en interne, à condition que l’entreprise ait un personnel compétent, capable de gérer toutes les difficultés pouvant se présenter, il est primordial d’avoir un suivi en arrière-plan, pour contrôler toutes ces questions. Or, ce n’est pas le dirigeant qui peut s’en charger, d’où l’utilité d’un prestataire extérieur.

À voir également

Par Julia le vendredi 4 octobre 2019

Découvrez nos solutions pour votre entreprise

Domiciliation, services juridiques et automatisation du courrier et des documents administratifs